La 3ème séance du dialogue politique renvoyée à une date ultérieure

La 3ème séance du dialogue politique renvoyée à une date ultérieure

SHARE
Nana Akufo-Addo vendredi à Lomé
Nana Akufo-Addo vendredi à Lomé
image_pdfimage_print

Les travaux du dialogue politique inter-togolais ouverts lundi dernier se sont poursuivis ce vendredi 23 février à Lomé toujours sous la facilitation du Président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Au menu des débats en ce deuxième jour du dialogue, l’évaluation des mesures d’apaisement et du renforcement du climat de confiance, et la revendication phare de la Coalition des 14 partis de l’opposition à savoir l’épineuse question du retour à la Constitution originelle de 1992 et ses implications.

Les parties ne sont visiblement pas parvenues à une réponse définitive quant à la question de la libération des autres détenus (dans le cadre des manifestations) dont les procédures judiciaires diffèrent selon les cas. Seules 45 des 92 personnes détenues dans le cadre des manifestations politiques avaient notamment bénéficié d’une grâce présidentielle. Les sept (07) détenus dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara avaient aussi bénéficié mercredi dernier d’une liberté provisoire.

Concernant la question constitutionnelle, l’opposition tient au retour à la Constitution originelle de 1992 avec la mention « En aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats », ce qui empêche l’actuel Chef de l’Etat Faure Gnassingbé au pouvoir depuis 2005 de se présenter au scrutin de 2020, ayant déjà fait deux mandats. Ce que le parti au pouvoir ne veut pas entendre de ses oreilles. Pour la majorité présidentielle, l’opposition n’a pas le droit d’exclure Faure Gnassingbé de la prochaine élection.

Le communiqué publié dans la soirée à l’issue des échanges fait état de ce que les discussions ont été tout de même sincères. Le document indique en effet que les deux parties ont librement exprimé leur point de vue concernant les questions constitutionnelles. « Les parties ont convenu de se retrouver à une date qui sera décidée ultérieurement », précise le communiqué.

Les négociations sont donc arrêtées. La reprise est prévue pour deux semaines selon certaines indiscrétions. L’on évoque l’agenda du facilitateur Nana Akufo-Addo qui entame une tournée européenne et américaine dès ce week-end.

David