70 % des togolais contre la candidature de Faure Gnassingbé en 2020

70 % des togolais contre la candidature de Faure Gnassingbé en 2020

SHARE
Présentation des résultats par Hervé Akinocho
Présentation des résultats par Hervé Akinocho
image_pdfimage_print

87 % des Togolais souhaitent une limitation du nombre de mandats présidentiels à deux.  Sept Togolais sur 10 (70 %) affirment qu’étant donné que le président a déjà été élu à trois reprises, il ne devrait plus briguer un nouveau mandat si la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels est adoptée. Ce sont là des résultats de la plus récente enquête d’Afrobaromètre réalisée en novembre 2017 au Togo, conduite par le Centre de Recherche et de Sondage d’Opinions (CROP). Lesquels résultats ont été publiés ce jeudi 19 avril à Lomé.

Cette étude qui intervient au moment où la classe politique togolaise a entamé un dialogue pour sortir le pays de la crise sociopolitique qu’il connaît depuis août 2017, révèle en outre que le souhait de voir le président renoncer à une nouvelle candidature en cas d’adoption de la limitation de mandat est partagé par la moitié (53 %) des partisans du pouvoir contre 90 % des partisans de l’opposition.

Les résultats montrent aussi que deux Togolais sur trois (66 %) affirment que la révocation d’un président démocratiquement élu doit suivre les procédures inscrites dans la constitution. Aussi, environ six Togolais sur 10 (63 %) soutiennent-ils l’idée d’un retour à la Constitution d’octobre 1992 contre seulement un Togolais sur 10 (11%). Les trois quarts des Togolais (77%) pensent que le gouvernement devrait autoriser les Togolais de la diaspora à voter lors des élections.

Dans la présentation des résultats, le Directeur du CROP, Hervé Akinocho a également fait savoir qu’au sujet de la question liée à la démission du Président de la république, les togolais restent divisés car presque 45 % sont favorables à cette démission et 41 % en sont défavorables.

Les responsables d’Afrobaromètre et du CROP estiment que les résultats de cette étude peuvent contribuer à un dialogue plus apaisé, fondé sur des bases objectives et intégrant l’opinion des populations. Au total un échantillon de 1.200 adultes togolais ont été interviewés dans la réalisation de cette enquête. Un échantillon de cette taille donne selon Afrobaromètre, des résultats au niveau pays avec une marge d’erreur de +/- 3 %, à un niveau de confiance de 95 %.

Il faut rappeler qu’Afrobaromètre est un réseau de recherche panafricain et non partisan qui mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance et les conditions économiques et les questions connexes.

Cris DADA