Agbéyomé Kodjo : « Il nous faut hâter le pas sans précipitation...

Agbéyomé Kodjo : « Il nous faut hâter le pas sans précipitation pour engager le processus de décentralisation du Togo, avec méthode et intelligence »

SHARE
image_pdfimage_print

Premier sujet politique au cœur de l’actualité togolaise depuis quelques temps, la question du processus de décentralisation et des élections locales a encore fait parler d’elle ce lundi avec l’intervention du président de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS), Agbéyomé Kodjo.

Dans un message « à la nation », l’ancien Premier ministre dit considérer qu’ « un Conseil municipal dont les membres sont régulièrement élus, et issus d’une collectivité territoriale décentralisée, jouissant d’une pleine autonomie administrative et financière, et d’un encadrement humain compétent et de qualité ne saurait être apprécié autrement que de profitable au bénéfice des populations locales et de la mise en valeur du terroir local ».

Pour cette formation politique, il faut hâter le pas sans précipitation pour engager le processus de décentralisation du Togo, avec « méthode et intelligence » à travers un chronogramme consensuel des activités à mener et qui, selon ce parti de l’opposition togolaise, « pourrait servir de levier en vue de fixer la date des élections locales ».

« Il s’agira de définir les grands axes du processus de notre politique de décentralisation, d’en fixer l’horizon, et d’avancer graduellement, en impliquant les association locales de la société civile et en assurant un relai auprès des populations locales et à l’échelle nationale au moyen d’une communication politique dédiée », annonce M. Kodjo.