Assemblée nationale : La 5ème législature amorce son dernier virage

Assemblée nationale : La 5ème législature amorce son dernier virage

SHARE
Dama Dramani à l’ouverture de la session
Dama Dramani à l’ouverture de la session
image_pdfimage_print

Les députés à l’Assemblée nationale ont entamé ce mardi 03 avril, la dernière session de la 5ème législature. Cette session qui durera trois mois, sera marquée par des travaux d’examen et d’adoption de plusieurs textes de lois.

Au programme de cette session, l’examen d’une quinzaine de textes au rang desquels le projet de loi portant code foncier et domanial au Togo, le projet de règlement du budget de l’Etat gestion 2014 et celui de 2015, le projet de loi portant codes des douanes, celui portant déclaration de patrimoine, prévention de l’enrichissement illicite au Togo, et le projet de proposition de loi instituant une carte d’identité biométrique de la CEDEAO entre autres.

A l’ouverture de la session, le Président de l’Assemblée nationale n’a pas manqué d’évoquer le risque de terminer cette session de la 5ème législature dans un contexte catastrophique au regard de la crise sociopolitique dans laquelle est plongé le Togo depuis août 2017.

« Les différences d’opinion et d’appartenance politique ont éloigné ces derniers temps, les députés de l’union sacrée que l’assemblée a réussi à créer au départ, autour de nombreuses questions d’intérêt majeur qui engage la vie de la nation. Nous avons terminé la précédente session dans une ambiance de méfiance réciproque regrettable », a en effet déploré Dama Dramani.

« A mon avis, ce sera un véritable gâchis si la cinquième législature s’achève dans un contexte catastrophique. L’histoire ne nous pardonnera pas cela », a-t-il ajouté, tout en invitant les députés à tout mettre en œuvre pour que la législature s’achève dans une ambiance de convivialité.

Il faut souligner que l’ouverture de cette session a connu la présence du ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Pius Agbetomey et de la Secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’Homme, Mme Nakpa Polo.

David