La BAD apporte son appui au projet de reforme du CERFER

La BAD apporte son appui au projet de reforme du CERFER

SHARE
Dr. Patrice Kouamé, Secrétaire Exécutif du Conseil de l'Entente
Dr. Patrice Kouamé, Secrétaire Exécutif du Conseil de l'Entente
image_pdfimage_print

Cinq (05) milliards de F CFA, c’est l’enveloppe financière que l’institution de la Banque Africaine de Développement (BAD) entend mettre à la disposition du Centre Régional de Formation pour l’Entretien Routier (CERFER) dans ses programmes de réformes.

L’information est donnée par le Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente, Dr. Patrice Kouamé qui était reçu en audience ce mercredi par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, Président en exercice du Conseil.

Patrice Kouamé est allé faire à Faure Gnassingbé, le point sur les progrès enregistrés dans le cadre de la réforme du Centre Régional de Formation pour l’Entretien Routier qui est une institution spécialisée du Conseil de l’Entente dont le siège est basé à Lomé.

L’objectif des Chefs d’Etat est de faire de ce centre, une référence en matière de formation routière en Afrique de l’ouest. Il faut rappeler que le Conseil de l’Entente créé le 18 mai 1970, regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et Togo.

Cris DADA