Carburant : les prix à la pompe demeurent inchangés (Gouvernement)

Carburant : les prix à la pompe demeurent inchangés (Gouvernement)

SHARE
Affluence dans une station service à Lomé
Affluence dans une station service à Lomé
image_pdfimage_print

« Jusqu’à nouvel ordre, les prix à la pompe demeurent inchangés conformément à la structure des prix à la pompe des produits pétroliers en vigueur et rassure la population togolaise quant à la disponibilité des produits pétroliers sur toute l’étendue du territoire national » : telle est l’assurance donnée ce mercredi par le Gouvernement suite aux rumeurs concernant une éventuelle hausse des prix des produits pétroliers à la pompe.

Depuis hier mardi en effet, ce sont de longues files d’attentes qui sont observées au niveau des stations-services de Lomé qui étaient à court de carburant au lendemain de la fête du nouvel an. Beaucoup de personnes se sont rabattues sur les vendeurs de carburant frelaté dénommé « boudè » dont le prix a été très vite multiplié par deux, passant de 500 F le litre à 1000 F voire plus par endroit.

Cette situation a mis à mal les conducteurs et la population en générale. D’aucun avaient même pensé à une probable augmentation du prix du carburant. Dans la foulée, des associations de défense des droits de consommateurs ont dénoncé une conspiration visant à flamber les prix des produits pétroliers.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 03 janvier, le gouvernement explique que les pics de demande observés ces derniers jours sont principalement imputables à l’arrivée tardive des navires d’approvisionnement, ce qui a généré des tensions dans les bacs de stockage.

« Cette situation a, à présent, été résorbée et des dispositions sont prises pour que la situation de l’approvisionnement en produits pétroliers revienne à la normale », précise le communiqué du gouvernement qui rassure que « des contrôles s’effectueront sur toute l’étendue du territoire et les auteurs d’éventuelles spéculations seront punis conformément à la loi ».

Bruno OBOE-YABA