Faure Gnassingbé et Muhammadu Buhari

La crise togolaise et plusieurs autres sujets au menu des échanges entre Faure Gnassingbé et Muhammadu Buhari

Le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé s’est rendu ce vendredi à Abuja auprès de son homologue nigérian Mouhamadou Buhari, un déplacement qui s’inscrit dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail. Au menu des échanges entre les deux personnalités, des sujets liés au développement non seulement du Togo et du Nigeria, mais aussi de la CEDEAO et de l’Afrique.

« Le Togo et la République Fédérale sœur du Nigeria entretiennent d’excellentes et fructueuses relations. Le Nigeria est l’un de nos principaux partenaires dans la mise en œuvre du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole dont j’ai procédé lundi dernier au lancement officiel », a indiqué sur son compte twitter, Faure Gnassingbé qui a saisi l’occasion de cette visite pour exprimer une pensée pieuse à l’endroit des 09 personnes décédées au cours de l’explosion d’un camion citerne à Lagos dans la nuit du 28 juin.

La crise politique au Togo et en Guinée Bissau, et le processus électoral en cours au Mali ont également fait l’objet d’échanges entre les deux Chefs d’Etat. Cette visite intervient en effet au lendemain d’un nouveau round de dialogue politique inter-togolais à Lomé entre les protagonistes de la crise togolaise à savoir le pouvoir et la coalition des 14 partis de l’opposition, sous la conduite des facilitateurs notamment les Présidents ghanéen Nana Akufo-Addo et guinéen Alpha Condé.

La Rédaction




Signature de l’accord d’exemption de visas

Exemption de visas diplomatique et de service entre le Maroc et le Togo

Les bonnes relations de coopération entre le Togo et le Royaume du Maroc se concrétisent davantage à travers la décision de l’exemption de visas diplomatique et de service entre les deux pays.

La signature de l’accord d’exemption de visas est intervenue ce mercredi 02 mai 2018 à Marrakech au Maroc à l’issue d’un entretien entre le ministre togolais des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’intégration Africaine, Prof. Robert Dussey et son homologue Nasser Bourita, Ministre des Affaires Etrangères du Royaume du Maroc.

Le Togo s’est engagé depuis quelques années à redynamiser davantage sa diplomatie à travers le renforcement de sa coopération avec divers pays de même que l’établissement de nouvelles relations.

Le dernier accord signé sur l’exemption de visas diplomatiques et spéciaux est intervenu le 30 avril dernier entre le Togo et le Qatar lors de la visite du Chef de l’Etat à Doha.

La Rédaction




Participation au 5è anniversaire du Bureau Régional des Centres d’Excellence

Echos des activités diplomatiques de l’Ambassade du Togo au Maroc

Le Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Togo à Rabat au Maroc, Koudjo ADANOU a participé aux travaux d’un Colloque international organisé le 22 mars 2018 dernier par la Chambre des Représentants du Royaume du Maroc, en collaboration avec le Parlement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Placé sous le thème « Vers une meilleure circulation des Biens et des Personnes entre pays Africains : quels mécanismes ? », ce colloque avait pour objectif de prospecter les potentialités, les opportunités et les défis de l’intégration en Afrique.

Les travaux ont connu la participation de plusieurs Hautes Personnalités notamment des Ministres, des Députés, des Ambassadeurs accrédités à Rabat de même que des Représentants des Institutions publiques et privées. Le Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Togo avait à ses côtés, Kokouvi Abayili ABASSAH, Assistant Economique.

Les communications du colloque ont porté essentiellement sur la libre circulation des personnes et des biens, les acquis du secteur du transport et de la logistique au Maroc, et les opportunités et défis de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO.

Les participants ont salué la signature le 21 mars 2018 à Kigali au Rwanda de l’accord portant sur la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) et ont exprimé leur détermination à accompagner, à l’échelon parlementaire, l’intégration économique et l’évolution d’un espace africain prospère, paisible et ouvert à tous les Africains.

Il faut souligner que le 13 Mars dernier, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Togo au Maroc avait également assisté à la célébration du cinquième anniversaire du Bureau Régional des Centres d’Excellence Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique de l’Union Européenne pour les pays de la façade Atlantique Africaine. Une célébration qui s’est tenue à la Direction Générale de la Protection Civile à Rabat.

Cris DADA




Photo de famille

L’Ambassade du Togo à Berlin ouvre ses portes aux élèves allemands

L’Ambassade de la République Togolaise à Berlin a accueilli le 14 Mars dernier, des élèves de la classe de seconde de l’école Gerhard-Rohlfs-Oberschule de la ville de Brême en Allemagne.

Cette visite a été organisée en partenariat avec M. Eklou Kodzo Attohoun, Professeur de mathématiques dans ladite école en vue de renforcer les connaissances générales des jeunes allemands sur le Togo.

Au cours de la visite, les élèves ont eu l’occasion de suivre un exposé sur le Togo allemand, une projection d’un court métrage sur le tourisme et visiter une exposition d’objets d’art en présence de l’Ambassadeur du Togo en Allemagne, M. Bayédzè Komi Dagoh.

La Rédaction




Robert DUSSEY et Dr. Hage GEINGOB vendredi à Windhoek

Diplomatie : L’axe Lomé-Windhoek au beau fixe !

Les relations d’amitié et de coopération entre le Togo et la Namibie se renforcent davantage. Ceci à la faveur d’une visite officielle effectuée cette semaine à Windhoek dans la capitale namibienne par le ministre Robert DUSSEY en charge des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, sur invitation de l’honorable Netumbo Nandi-Ndaitwah, Ministre des Relations Internationales et de la Coopération de la Namibie.

Au cours de cette visite de trois jours qui a pris fin ce vendredi 16 Mars, les échanges entre la partie togolaise et namibienne ont porté sur plusieurs points relatifs aux domaines de l’environnement et du tourisme, de l’agriculture, de l’eau, des travaux publics et des transports, de l’industrialisation, du commerce et du développement des petites et moyennes entreprises et de l’éducation.

S’agissant des questions de transport et de sécurité maritimes, le communiqué ayant sanctionné la visite indique que les deux ministres ont convenu de la signature prochaine d’un accord « Open sky » entre le Togo et la Namibie en vue de faciliter la liaison Lomé – Windhoek par le biais des compagnies Asky et Namibian Airways.

Ils ont également souligné la mise en place d’une stratégie de connexion entre le port de Lomé et celui de Windhoek dans l’optique de promouvoir les échanges de produits locaux des deux pays.

« Les deux parties ont, en outre, réaffirmé leur volonté d’accélérer la mise en place de la Commission mixte de coopération Togo-Namibie. Ce cadre de coopération est sensé faciliter des rencontres périodiques des experts des deux pays en vue de la mise en œuvre des orientations politiques de leurs plus hautes autorités. Pour ce faire, ils ont décidé l’exemption de visa d’entrée et de séjour entre les deux pays au profit de leurs ressortissants détenteurs de passeports diplomatiques et de service », précise le communiqué.

Au cours de son séjour, le Ministre Robert DUSSEY a également rendu une visite de courtoisie au Président de la République de Namibie, Dr. Hage GEINGOB.

Il faut souligner que les bases des relations diplomatiques entre le Togo et la Namibie ont été jetées depuis octobre 2012 lors d’une visite effectuée par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé auprès de son homologue namibien.

David




Birender Singh Yadav

Birender Singh Yadav, nouvel ambassadeur d’Inde au Togo

Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a reçu ce vendredi 02 Mars à Lomé, les lettres de créances de Birender Singh Yadav, nouvel ambassadeur d’Inde au Togo, avec pour résidence à Accra au Ghana.

Les liens de coopération entre l’Inde et le Togo vont certainement se renforcer davantage avec cette action diplomatique. Déjà vieille de quatre décennies, cette relation de coopération porte sur divers domaines notamment la santé, l’agriculture, l’énergie et le transfert de technologie.

En Mars 2008, les deux pays avaient signé un accord relatif au développement et au renforcement des ressources humaines. En matière d’énergie, un accord de financement a aussi été signé en novembre 2011 entre le Gouvernement togolais et Exim Banque de l’Inde pour le compte du projet d’électrification rurale au Togo.

« L’Inde et le Togo entretiennent de bonnes relations d’amitié et de coopération dans plusieurs domaines. Nous avons ensemble monté des projets dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’électrification des zones rurales. Avec le Chef de l’Etat, nous avons évoqué plusieurs sujets en lien avec plusieurs autres domaines de coopération », a indiqué le diplomate indien à sa sortie d’audience.

« Dans le cadre des relations bilatérales qui sont au beau fixe, il y a toujours des potentialités à explorer. Et je pense qu’il y a une complémentarité entre les deux pays (…) ; Nous espérons voir la coopération entre les deux pays se diversifier davantage », a ajouté Birender Singh Yadav.

Du haut de ses 46 ans, Birender Singh Yadav est diplomate de carrière. Il a déjà travaillé au ministère indien des affaires extérieures et aux missions diplomatiques indiennes à l’étranger. Avant sa nomination comme Ambassadeur de l’Inde près du Togo, il était le chargé de la division Afrique de l’Ouest au Ministère des Affaires extérieures.

David




Robert Dussey et Cheikh Mohamed bin Abderrahmane Al-Thani

Robert Dussey en offensive diplomatique à Doha au QATAR

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Pr. Robert Dussey a effectué ce samedi 24 février une visite d’amitié et de travail à Doha où il a rencontré le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères de l’Etat du Qatar, M. Cheikh Mohamed bin Abderrahmane Al-Thani. Au menu des échanges entre les deux personnalités, des sujets d’intérêt commun d’ordre bilatéral, notamment le renforcement de la coopération, du partenariat économique et des questions de développement.

Robert DUSSEY et Cheikh Mohamed in Abderrahmane Al-Thani se sont d’abord félicités de la qualité des relations d’amitié et de coopération entre les deux pays avant d’exprimer leur volonté à œuvrer pour le renforcement de cette relation dans le domaine politique, économique, scientifique et culturel.

Les deux Ministres ont dans ce sens relevé la nécessité du renforcement de la coopération entre les secteurs privés des deux pays à travers l’organisation des visites d’échanges et de prospection des opérateurs économiques au Togo et au Qatar.

Selon le communiqué ayant sanctionné la visite, un protocole d’entente dans les domaines économique, commercial et technique ainsi qu’un accord de coopération sur la réciprocité en matière de promotion et de protection des investissements seront signés entre les deux pays en vue de dynamiser la coopération économique.

Egalement en vue, la signature de plusieurs autres accords nécessaires au renforcement de cette coopération économique entre les deux Etats dans les domaines juridique et du transport aérien.

« Les deux parties s’engagent également à mettre en place un mécanisme de consultations diplomatiques périodiques en vue de développer cette coopération. La République togolaise et l’Etat du Qatar se sont, par ailleurs, entendus sur la signature prochaine d’un accord d’exemption réciproque de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques afin de faciliter les consultations », précise le communiqué.

David S.




Discussion entre les trois Chefs d’Etat

Visite de travail de Faure Gnassingbé en Guinée Conakry

En sa qualité de Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO, le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a effectué ce vendredi 02 janvier, une visite de travail en Guinée Conakry où il a été accueilli à son arrivée par son homologue guinéen Alpha Condé.

Selon une note de la Présidence de la République, les deux Chefs d’Etat qui ont été rejoints par le Président bissau-guinéen José Mario Vaz, ont eu des discussions sur les stratégies de renforcement des liens d’amitié et de fraternité existants entre les pays de la sous-région ouest africaine.

Certaines indiscrétions font également état de ce que la crise bissau-guinéenne serait également abordée au cours des échanges. Cette visite de Faure Gnassingbé intervient en effet au lendemain de l’annonce des sanctions de la Communauté sous régionale contre toutes les personnes ou organisations qui entravent le processus de sortie de crise en Guinée Bissau. Raison de plus, la présence de José Mario Vaz lors de cette rencontre avec Alpha Condé, médiateur dans la crise.

David




Jose Mario Vaz, Président de la Guinée Bissau

Des sanctions de la CEDEAO contre la Guinée Bissau

La Commission de la CEDEAO a annoncé l’effectivité des sanctions individuelles et collectives à compter de ce 1er février 2018 à l’encontre de toutes les personnes ou organisations qui entravent le processus de sortie de crise en Guinée Bissau. Une annonce qui intervient à la suite d’une mission d’évaluation de la mise en œuvre des accords de Conakry et de Bissau conformément aux décisions de la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO tenue le 27 janvier dernier à Addis Abeba en Ethiopie, en marge du 30è Sommet de l’Union Africaine.

Au cours de cette session du 27 janvier, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO avait en effet invité les parties bissau-guinéennes à appliquer les accords de Conakry, faute de quoi, des sanctions individuelles et collectives seraient appliquées dès le 1er février 2018.

Conduite du 31 janvier au 1er février par le patron de la diplomatie togolaise et Président du Conseil des Ministres de la CEDEAO, Pr. Robert DUSSEY, la mission d’évaluation a constaté que la nomination du Premier ministre de consensus tel que préconisé par l’Accord de Conakry n’a malheureusement pas été respecté.

La mission également composée du Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la Guinée, M. Naby Youssouf Kiridi BANGOURA et du Président de la Commission de la CEDEAO Marcel De Souza, a estimé que « sans l’application intégrale de l’Accord de Conakry, notamment la nomination d’un Premier ministre de consensus et la formation d’un Gouvernement inclusif, les conditions politiques idoines ne sont pas réunies pour l’organisation d’élections crédibles, inclusives et apaisées ».

La mission a également déploré le non respect de la liberté de réunion telle que reconnue par la Constitution de la Guinée-Bissau de même que les instruments juridiques de la CEDEAO, de l’Union africaine et des Nations Unies en la matière. Un appel a été dans ce sens lancé à toutes les autorités bissau-guinéennes de veiller au strict respect de l’état de droit, des droits de l’homme y compris la liberté de réunion.

C’est le Président de la Commission de la CEDEAO qui a été mandaté par la Conférence des Chefs d’Etat de l’organisation sous régionale pour la mise en œuvre desdites sanctions. Il faut rappeler que depuis plus de trois ans, la Guinée Bissau est en proie à une crise politico-institutionnelle.

Bruno OBOE




Faure Gnasingbé et Mario José Vaz samedi à Addis Abeba

Agenda chargé pour Faure Gnassingbé à Addis Abeba en Ethiopie

Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé est depuis ce samedi à Addis Abeba en Ethiopie où s’ouvre ce dimanche 28 janvier, le 30è Sommet de l’Union Africaine qui sera essentiellement consacré à la lutte contre la corruption sur le continent.

En marge des activités de ce Sommet, Faure Gnassingbé a présidé ce samedi, un sommet extraordinaire de la CEDEAO. Les dirigeants ouest-africains ont examiné le rapport du Conseil des ministres relatif à l’attribution des postes statutaires de la Commission de même que les questions relatives au financement de l’organisation sous-régionale.

Faure Gnassingbé a également eu dans la journée, plusieurs entretiens notamment avec les Présidents ivoirien Alassane Ouattara, bissau-guinéen Mario José Vaz et avec l’ancien Premier ministre du Togo et actuel Président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), Gilbert Fossoun Houngbo.

« J’ai eu de fructueux échanges avec mon homologue de la Côte d’Ivoire », écrit Faure Gnassingbé sur son compte twitter. « Avec le Président bissau-guinéen Mario José Vaz, nous avons abordé la question de la crise dans son pays et la volonté des Chefs d’Etat de la CEDEAO à trouver une solution durable », ajoute-t-il.

En dehors de la question de la lutte contre la corruption, divers autres sujets (la question des migrations, la réforme de l’institution…) seront abordés par les Chefs d’Etat africains au cours de ce 30è sommet de l’UA qui prendra fin ce lundi 29 janvier.

David