La CEDEAO à la recherche d’une feuille de route pour une sortie...

La CEDEAO à la recherche d’une feuille de route pour une sortie de crise au Togo

SHARE
La délégation de l’opposition lors des échanges
La délégation de l’opposition lors des échanges
image_pdfimage_print

La crise sociopolitique dans laquelle est plongé le Togo depuis août 2017 ne cesse de faire parler d’elle. Alors que le dialogue entre les protagonistes à savoir le pouvoir et l’opposition est toujours au point mort depuis le 23 Mars dernier, la Commission de la CEDEAO veut relancer les choses pour faire bouger les lignes en prélude à la prochaine session des Chefs d’Etat et de Gouvernement prévue dans le courant de ce mois de Juin.

Une délégation de l’institution sous régionale et des facilitateurs ont en effet rencontré ce samedi 02 Juin à Lomé, la coalition des 14 partis de l’opposition de même que le parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) et des membres de la partie gouvernementale.

Objectif, préparer les rencontres futures avec les deux Chefs d’Etat facilitateurs notamment le ghanéen Nana Akufo-Addo et guinéen Alpha Condé afin de parvenir à une feuille de route pour une sortie de crise d’autant plus qu’à la prochaine session de la CEDEAO, les facilitateurs devront soumettre des recommandations aux Chefs d’Etat pour examen en vue d’une issue définitive de la crise togolaise.

« Nous avons surtout noté l’engagement des deux parties à œuvrer et à poursuivre le dialogue en vue d’arriver à un accord sur la situation au Togo. Après avoir écouté l’ensemble des parties, nous allons travailler sur un projet de feuille de route qui sera soumis aux deux chefs d’Etat. Cette feuille de route va servir de base pour les discussions qui auront lieu avec les deux facilitateurs », a déclaré à la presse, le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou à la fin des discussions.

Dans la foulée, l’on apprend qu’une nouvelle séance du dialogue inter-togolais pourra se tenir entre le pouvoir et l’opposition avant la prochaine session de la CEDEAO. « Nous avons rencontré la facilitation et la Commission de la CEDEAO pour redémarrer un nouveau round du dialogue avant la prochaine rencontre des Chefs d’Etat de l’organisation », a indiqué le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre à la sortie de la rencontre avec la délégation de la facilitation et de la Commission de la CEDEAO.

Selon le Ministre de la Fonction publique Gilbert Bawara, le Gouvernement a pour sa part réaffirmé sa disposition à poursuivre les discussions pour des solutions apaisées dans le pays tout en s’inscrivant dans le cadre et l’esprit de la décision des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO du 14 avril 2018 qui a donné des indications quant aux sujets qui devraient faire l’objet des réformes politiques.

Cris DADA