Célébration à Kara de la 29ème Journée Mondiale contre le SIDA (JMS)

Célébration à Kara de la 29ème Journée Mondiale contre le SIDA (JMS)

SHARE
Journée Mondiale contre le SIDA
Journée Mondiale contre le SIDA
image_pdfimage_print

Le 1er décembre de chaque année est célébrée de par le monde, la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Au Togo, c’est la ville de Kara dans le nord du pays qui accueille pour le compte de cette année, les manifestations de cette célébration qui cible principalement les jeunes et les adolescents dans la mesure où les rapports font état d’une prédominance de la prévalence au niveau de cette couche de la population.

« Accélération de la prévention du VIH chez les jeunes et adolescents au Togo », c’est le thème retenu sur le plan national pour cette célébration de la 29ème Journée Mondiale contre le SIDA. Dans ce cadre, une grande campagne de dépistage couplée de sensibilisation est organisée depuis le 28 novembre jusqu’au 02 décembre par le Conseil national de Lutte Contre le Sida (CNLS) en collaboration avec ses partenaires afin de renforcer les actions de prévention de la transmission du VIH auprès des populations.

Selon les responsables du Conseil national de Lutte Contre le Sida, la campagne vise le dépistage de quelques 40 000 personnes avec la distribution de 500 000 préservatifs masculins et 50 000 préservatifs féminins. De plus, la totalité des personnes dépistées positives vont être intégrées dans le circuit de prise en charge et bénéficieront également d’une prise en charge psychologique et médicale appropriée.

Selon la 3ème Enquête Démographique et de Santé 2013-2014, la prévalence de l’infection par le VIH au Togo est de 2,5 % dans la population générale âgée de 15 à 49 ans. Les statistiques font état de ce que cette prévalence est à prédominance féminine avec 3,1 % chez les femmes et 1,7 % chez les hommes. Elle se confirme chez les jeune de 15-19 ans où, elle est 4 fois plus élevée chez les jeunes filles (0,4 %) par rapport aux jeunes garçons du même âge (0,1 %).

L’ambition du Togo est de parvenir à zéro infection d’ici 2030 en cassant le circuit des infections et de la transmission. Pour l’heure, les grands défis de la réduction de nouvelles infections à VIH au niveau de la population togolaise portent essentiellement sur l’accès aux services de prévention (accès et utilisation des préservatifs, la connaissance de son statut sérologique, la prise en charge correcte des cas des IST).

Le Plan Stratégique National de la riposte au sida 2016-2020 se fonde sur la nouvelle stratégie de l’ONUSIDA d’accélération de la riposte (90-90-90) et de l’objectif 3 de développement durable qui prévoit la fin de l’épidémie de sida à l’horizon 2030. Ce Plan stratégique s’articule autour de trois axes stratégiques qui prennent en compte de façon transversale, les questions des droits humains et des violences basées sur le genre.

David SOKLOU