Création d’un fonds bleu en faveur du bassin du Congo

Création d’un fonds bleu en faveur du bassin du Congo

SHARE
Le Président congolais Dénis Sassou Nguesso au milieu
Le Président congolais Dénis Sassou Nguesso au milieu
image_pdfimage_print

Au nombre des actions initiées par les Etats africains pour garantir des solutions aux défis  économique et environnemental, figure la création d’un fonds bleu annoncé par le président congolais Dénis Sassou Nguesso lors de la COP 22 à Marrakech au Maroc. Cet outil dédié à la promotion et au développement de l’économie bleue vient de voir le jour jeudi 09 mars à la suite d’une cérémonie de signature du mémorandum d’entente portant sur sa création à Oyo au Congo en présence du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Ce fonds de financement de l’économie bleue pour le bassin du Congo destiné à promouvoir la réduction des effets du réchauffement climatique dans cette région d’Afrique centrale. A cette cérémonie, le Président de la République togolaise avait à ses côtés son homologue congolais, les anciens chefs d’Etat du Nigeria et du Mali, Olusegoun Obasanjo et Alpha Oumar Konaré et le ministre marocain des Affaires étrangères en sa qualité du président de la COP 22.

En matière de développement durable et de sécurité maritime, le leadership du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a été salué par les différents intervenants à la tribune de cet évènement.

Il faut rappeler qu’en octobre 2016, le Togo a organisé en collaboration avec l’Union Africaine, un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernements africains sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique qui a abouti à la signature de la Charte dite de Lomé.

Bruno OBOE