La crise sociopolitique au centre du 18è dialogue entre le Togo et...

La crise sociopolitique au centre du 18è dialogue entre le Togo et l’UE

SHARE
Dialogue UE-Togo
Dialogue UE-Togo
image_pdfimage_print

La crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis plus de trois mois déjà a été largement abordée ce lundi à Lomé au cours des travaux du 18è dialogue politique entre le Togo et l’Union Européenne. Cette session du dialogue qui a été dirigée par le Chef de la diplomatie togolaise, Pr. Robert DUSSEY, a connu la participation d’officiels togolais et les ambassadeurs de l’UE, de France, d’Allemagne, du Royaume-Uni, de l’Italie, de l’Espagne et des Pays-Bas.

Cette session du dialogue a permis aux deux parties d’aborder les questions sociopolitiques majeures notamment celles des réformes institutionnelles et constitutionnelles à l’origine des manifestations de la coalition des 14 partis de l’opposition. La partie européenne qui a, à plusieurs reprises appelé les protagonistes à se retrouver autour d’une table de discussion pour une sortie de crise a réitéré sa préoccupation au regard de l’évolution de la situation. Elle a également félicité le Gouvernement pour les initiatives prises en faveur de l’apaisement et de la tenue du dialogue annoncé entre les acteurs de la classe politique.

« Nous avons parlé de la situation politique au Togo, car c’est très important pour nous. Notre position est que nous soutenons le processus de sortie de crise. Nous n’avons pas de solution à proposer, parce que c’est aux togolais de trouver des solutions pour la sortie de crise », a déclaré le Chef de la délégation de l’UE au Togo, Mme Cristina Martins-Barreira.

« Nous sommes des observateurs très attentifs et nous voulons continuer à avoir confiance dans ce processus qui a été engagé pour la sortie de crise dans l’intérêt de tous pour le développement économique de ce pays », a-t-elle ajouté. Pour sa part, le ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine a rassuré les diplomates de ce que le Gouvernement mettra tout en œuvre pour préserver la paix et sortir de la crise.

« Cette rencontre se tient dans un contexte sociopolitique inhabituel et beaucoup de questions se posent sur l’avenir de notre pays. Mais je voudrais vous rassurer que le gouvernement prendra toutes les décisions qui iront dans le sens de la stabilité et également pour le bien-être de notre population », a indiqué Robert Dussey.

Plusieurs autres sujets ont été également évoqués au cours des échanges notamment le processus de décentralisation, la migration, les retombées du sommet Afrique-UE, le rôle du secteur privé dans la création d’emplois entre autres.

Il faut rappeler que le dialogue entre l’UE et le Togo se tient périodiquement  conformément à l’article 8 de l’Accord de partenariat ACP-UE signé en 2000 à Cotonou au Bénin.

David