De nouvelles orientations pour la mise en œuvre du PNPER

De nouvelles orientations pour la mise en œuvre du PNPER

SHARE
Photo de famille
Photo de famille
image_pdfimage_print

Il est ouvert à Lomé ce mercredi 22 aout 2018, un atelier national d’orientation et d’appropriation du Projet National de Promotion de l’Entreprenariat Rural (PNPER). Une  rencontre destinée à mettre en confiance les différents acteurs et échanger sur les nouveaux mécanismes opérationnels  de mise en œuvre du projet. 

Cet atelier qui a pour objectif d’amener l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre à s’imprégner des nouvelles orientations du projet et de renforcer leurs capacités sur les procédures du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) en matière de gestion des projets cofinancés par le Fonds.

Les participants sont issus des structures impliquées dans la mise en œuvre du projet à savoir les ministères sectoriels, les représentants des Fonds, les Institutions financières, les partenaires de mise en œuvre, les représentants des organisations paysannes et de la société civile. Ils vont durant trois jours être outillés sur les nouvelles orientations du PNPER notamment le dispositif opérationnel et les mécanismes de financement et de l’offre des services non financiers. Le nouveau personnel chargé de la conduite du projet aura également à se familiariser avec les procédures et règles du FIDA, principalement en matière de passation des marchés et gestion financière.

Pour Mazamesso Assih, Secrétaire d’Etat auprès de la Présidence de la République chargée de l’Inclusion financière et du secteur informel, cette rencontre s’inscrit dans la mise en œuvre du PNPER telle que souhaitée par le gouvernement togolais malgré les difficultés enregistrées entre temps. « Le PNPER a connu un retard dans sa mise en œuvre à cause de la complexité de son dispositif opérationnel et à la lenteur connue dans la mobilisation de l’équipe de projet et les partenaires de service », a-t-elle indiqué avant de rassurer que le gouvernement mettra tout en œuvre pour un heureux aboutissement de ce projet au profit des bénéficiaires notamment les entrepreneurs agricoles.

Selon le coordonnateur du PNPER, Louka Masséti, ce dysfonctionnement est la cause du changement de la tutelle du projet. « C’est ce qui a conduit à une décision du changement de tutelle qui passe du Ministère de l’Agriculture à la tutelle du Secrétariat d’Etat auprès de la Présidence de la République chargé de l’Inclusion financière et du secteur informel », a-t-il souligné.

Evalué à hauteur de 19,2 milliards Fcfa par le FIDA, le projet a démarré depuis 2015 et vise une transformation progressive et une amélioration durable de l’économie rurale du pays à travers l’appui et la promotion des micros et petites entreprises rurales (MPER) du secteur agricole. Le PNPER prendra fin en 2020.

Espoir Amehoassi