La décentralisation financière au centre d’un atelier de formation à Kpalimé

La décentralisation financière au centre d’un atelier de formation à Kpalimé

SHARE
Photo de famille
Photo de famille
image_pdfimage_print

La composante financière d’une politique de décentralisation est souvent la plus délicate et les autorités centrales sont souvent interpellées sur une absence d’adéquation entre les ressources et les compétences transférées. Pour développer une meilleure compréhension des enjeux de la décentralisation financière notamment les relations financières entre l’Etat et les collectivités  territoriales, un atelier de formation sur les relations financières entre l’Etat et les collectivités territoriales s’est tenu du 14 au 19 mai dernier à Kpalimé (environ 120 km au nord ouest de Lomé).

Initiée par le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités en collaboration celui de l’économie et des finances, cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du champ d’action III du Programme Décentralisation et Gouvernance et Locale (ProDeGoL), cofinancé par la Coopération allemande GIZ et l’Union Européenne (UE).

Le champ d’action III vise en effet le renforcement des compétences conceptuelles et spécifiques au niveau national et sous-national, en matière de transfert de ressources, de tâches et de responsabilités. Il vise également à renforcer les capacités du gouvernement d’identifier et de couvrir les besoins financiers de moyen terme des collectivités territoriales.

Cette formation a regroupé une vingtaine de cadres des ministères de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, de l’économie et des finances ayant une mission de tutelle financière et de gestion des fonds des collectivités territoriales.

Des représentants de l’Union des communes du Togo, des centres de formation, de la cours des comptes, de l’école nationale d’administration et des partenaires techniques et financiers ont également pris part à cette rencontre.

Le Chef de Mission du Groupe  Eco Consult Martin FINKEN, le représentant du Secrétariat Permanent- PRPF Dedji Affo, le Directeur de la Décentralisation et des Collectivités Locales TOUH Pahorsiki étaient également présents.

Cette formation vise à développer les capacités des participants à contribuer à l’établissement d’un meilleur système de relations financières entre l’Etat et les collectivités territoriales du Togo.

Elle a permis aux participants après six (6) jours de travaux,  d’avoir une meilleure compréhension des systèmes possibles de relations financières entre l’Etat et les Collectivités territoriales ainsi que leurs caractéristiques et de connaitre les leviers habituels permettant d’améliorer les systèmes existants de relation financières entre l’Etat et les Collectivités territoriales.

Cette formation a également permis aux participants d’avoir une bonne connaissance sur les forces et faiblesses du système de relations financière entre l’Etat et les collectivités territoriales ainsi que sur les voies possibles d’amélioration.

« L’Etat togolais est résolument engagé dans la question de la réalisation de la décentralisation, dont le processus aboutira à l’organisation des élections locales. La décentralisation, ce n’est pas seulement les élections locales, mais comment  les collectivités locales vont fonctionner », a souligné le Directeur de la Décentralisation et des Collectivités Locales, TOUH Pahorsiki.

« Donc la question de relation financière entre l’Etat et les collectivités territoriales est au cœur même du processus de la décentralisation. Cette rencontre a pour objectif d’échanger sur cette question financière afin de ressortir les conclusions et formuler les recommandations qui aideront le gouvernement, qui est en train de travailler sur cette question financière dans le cadre de la décentralisation », a-t-il précisé.

Le Directeur de la Décentralisation et des Collectivités Locale a renouvelé la gratitude du gouvernement togolais à l’endroit de la Coopération allemande pour son accompagnement multiforme dans ce processus de décentralisation.

Le Conseiller Technique Sénior du ProDeGoL Bawénao AJOKE a au nom de la Cheffe du Programme, exprimé sa reconnaissance et sa gratitude aux autorités togolaises notamment celles des ministères de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, de l’économie et des finances, qui œuvre pour faire avancer le processus de la décentralisation.

La Présidente de la Délégation Spéciale de la Commune de Kpalimé, Mme Akou Enyonam AGBEDZI, a de son côté indiqué que les collectivités territoriales apprécient à leurs juste valeur la tenue de cet atelier, qui permettra de « cerner les contours des relations financières entre l’Etat et les collectivités territoriales, en vue d’explorer les voies et moyens de leur amélioration ».

Durant six (6) jours les participants se sont familiarisés avec des modules relatifs à la « Vue générale de la décentralisation financière », « la fiscalité des collectivités territoriales dans les finances publiques », « les transferts de l’Etat aux collectivités territoriales ».

D’autres modules tels que « l’accès des collectivités territoriales à l’emprunt », « les ressources du patrimoine et du service rendu », et « les aspects particuliers des relations financières Etat – collectivités territoriales » étaient également au menu des travaux, à l’issu desquels des conclusions ont été prises et des recommandations formulées à l’endroit du Ministère de  l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales et celui de l’économie et des finances

De notre correspondant à Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE