Un pas décisif pour la création de la zone de libre-échange en...

Un pas décisif pour la création de la zone de libre-échange en Afrique !

SHARE
Le ministre Robert Dussey (au milieu) lors des travaux
Le ministre Robert Dussey (au milieu) lors des travaux
image_pdfimage_print

Les dirigeants africains se sont réunis ce mercredi 21 Mars à Kigali dans la capitale rwandaise pour un Sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA) portant sur la création d’une Zone de Libre-échange Continentale (ZLEC).

Selon les informations parvenues à notre Rédaction, le protocole d’accord instituant la création de la Zone a été signé par quarante-quatre pays africains dont le Togo représenté par le Ministre Robert Dussey en charge des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine.

Deux autres accords concernant la ZLEC ont été également paraphés par les pays à savoir « le protocole de libre circulation des personnes sur le continent » et la « Déclaration de Kigali ».

Cette zone de libre-échange continentale est un projet phare de l’Agenda 2063 de l’UA pour renforcer les échanges commerciaux entre les pays membres de l’Union. L’idée est de créer un vaste marché intégré aux 54 pays à travers la suppression des barrières douanières entre les Etats pour une libre circulation des personnes, des marchandises, des biens, des capitaux et des services.

Mais, le projet n’a pas encore reçu l’adhésion de tous les pays. Parmi ceux-ci, le géant Nigeria, première puissance économique sur le Continent. A côté, il a y d’autres comme l’Érythrée, le Burundi, la Namibie ou encore la Sierra Leone.

Du chemin reste encore à faire car il faudra convaincre tous les pays quant à l’intérêt du projet. Par ailleurs, avant que l’accord n’entre en vigueur, il devra être ratifié sur le plan national par les pays signataires.

Il faut rappeler que l’idée de la ZLEC est née en janvier 2012 à l’occasion de la 18ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine.

David SOKLOU