Des vagues d’indignation suite aux actes de profanation de mosquées à Lomé

Des vagues d’indignation suite aux actes de profanation de mosquées à Lomé

SHARE
Image de la profanation d’une mosquée
Image de la profanation d’une mosquée
image_pdfimage_print

Depuis quelques jours, certaines mosquées de la préfecture d’Agoè dans la banlieue nord de Lomé font l’objet de profanation par des individus non encore identifiés. Des faits qui suscitent de vives réactions aussi bien du Gouvernement que de la communauté musulmane. Ce mardi, c’est l’Union musulmane du Togo (UMT) qui est en effet montée au créneau pour condamner ces actes qualifiés d’ « ignobles » et de « provocation ».

Pour l’UMT, ces actes sont « inacceptables » et sont synonymes d’une guerre déclarée à l’Islam et à Dieu. « Les auteurs de ces actes de vandalisme qui cherchent à mettre en péril le vivre ensemble religieux et l’entente inter-religions au Togo ne verront pas leurs objectifs atteints et les musulmans vivront en parfaite harmonie comme toujours avec toutes les obédiences religieuses », a indiqué le président de l’UMT, Inoussa Bouraïma qui appelle à plus de vigilance dans la sécurisation des lieux de culte.

Il n’a pas manqué d’inviter la population à dénoncer auprès des autorités les auteurs de ces actes de vandalisme, et la communauté musulmane à ne pas céder aux provocations.

Ces actes sont qualifiés d’ « ignobles » par le Ministre de la sécurité et de la protection civile, Damehame Yark qui, accompagné de son collègue Pius Agbetomey en charge de la justice, est allé constater lundi, l’ampleur des dégâts : des Corans déchirés ou brûlés de même que des nattes, des tapis et autres objets se trouvant dans ces mosquées.

« Je ne sait pas si ce sont des êtres humains qui posent ces actes ou ce sont des animaux. Si ce sont des  êtres humains, qu’ils se ressaisissent. Nos investigations sont lancées et tôt ou tard, on mettra la main sur les auteurs des ces actes ignobles qui ne reflètent pas le togolais », a déclaré le ministre Yark.

Les autorités ont annoncé l’ouverture d’une enquête pour mettre la main sur les auteurs de ces actes. « On arrivera à découvrir les auteurs de ces actes de vandalisme qui ont pour objectif de mettre en mal l’harmonie et la paix intercommunautaire. Si Dieu lève le masque sur les fauteurs de troubles, nous serons prêts à agir sans relâche et avec fermeté contre ces profanateurs », a promis le Ministre Pius Agbetomey.

Il faut souligner que ces actes interviennent alors que le pays travers depuis bientôt un an, une crise socio politique qui a amené les Chefs d’Etat de la CEDEAO à proposer le 31 juillet dernier, une feuille de route devant permettre au pays d’en finir de manière durable avec la crise.

Cris DADA