Les officiels à l’ouverture des travaux

La digitalisation des services financiers au centre d’un atelier de formation à Lomé

Dans son engagement à poursuivre l’accompagnement du secteur de la micro finance à réussir l’utilisation de la technologie au service de la finance au niveau des Systèmes financiers décentralisés (SFD) au Togo, le Secrétariat d’Etat chargé de l’inclusion financière et du secteur informel initie une série de formation des acteurs sur la digitalisation des services financiers. Après celle de Mars dernier, la deuxième phase de cette formation axée sur la gestion des réseaux d’agents a ouvert ses portes ce lundi 07 Mai à Lomé.

L’objectif est d’amener tous les acteurs du domaine de la finance à agir sur ce levier d’inclusion financière que constitue la digitalisation, pour un meilleur développement de la bancarisation au Togo.

Cet atelier de quatre jours regroupe des cadres supérieurs des opérateurs de téléphonie mobile, des chefs d’entreprises, des responsables de canaux de distribution, des responsables des opérations de même que des chefs de départements impliqués dans la définition de la stratégie des prestataires de services financiers, des coopératives d’épargne et des banques.

Ce programme de formation présente les options stratégiques possibles pour une institution de micro finance qui souhaite se lancer dans la finance digitale. Il met par ailleurs en lumière les enjeux relatifs au choix et à l’implémentation de chacune de ces options.

« La formation nous éclairera, entre autres sur la conception et l’innovation des produits, l’implémentation de la technologie, la stratégie de distribution et de partenariat, les structures de coûts et sources de revenus et l’introduction au risque et la fraude dans la finance digitale », a indiqué Mme Assih Mazamaesso, secrétaire d’Etat en charge de l’inclusion financière et du secteur informel.

Au Togo, les institutions de micro finance sont de plus en plus confrontées à la pression d’évoluer vers la digitalisation de leurs services. Selon le secrétariat d’Etat chargé de l’inclusion financière, les avantages de la finance digitale sont nombreux dans la mesure où les services financiers digitaux permettent de réduire les coûts opérationnels et d’accroître la portée et l’efficacité des institutions financières.

David SOKLOU