Echos de la foire « Made in Togo » : Conférence sur...

Echos de la foire « Made in Togo » : Conférence sur la robotique et les réseaux sociaux

SHARE
Willy Koffi Nassar dans sa communication
Willy Koffi Nassar dans sa communication
image_pdfimage_print

« Rôle de la robotique et des objets connectés dans le monde aujourd’hui » et « les réseaux sociaux, facteurs de développement et d’abrutissement » : Ce sont les deux thématiques qui étaient au menu des conférences de ce vendredi dans le cadre de la 2ème foire « Made in Togo ».

Ces thématiques sont développées respectivement par Willy Koffi Nassar, informaticien spécialisé en sécurité informatique et Aphtal Cissé, communicateur social média.

Dans sa communication, Willy Koffi Nassar a fait comprendre que la robotique est une science et un ensemble de technique qui permettent la conception et la fabrication d’un robot, une machine dotée d’une certaine autonomie pour accomplir des tâches. Selon lui, la robotique peut être appliquée dans divers domaines (militaire, médical, maritime, logistique et éducation entre autres). « Par exemple au plan médical, la robotique aide beaucoup les patients qui ont perdu leur motricité après un accident. Dans l’exécution des tâches quotidiennes, ces patients sont aidés par des robots dans les pays développés », a-t-il ajouté.

Il a défini les objets connectés comme un ensemble d’objets électroniques qui peuvent être reliés à un autre dispositif informatique, pas forcément par le biais de l’internet mais au moyen d’une liaison par onde. Contrairement à la robotique, les objets connectés ne sont pas autonomes car ils ont besoin d’une interaction humaine pour pouvoir effectuer un rôle donné.

Concernant le deuxième thème, Aphtal Cissé a fait savoir qu’un réseau social en lui-même n’est pas une mauvaise chose. Il peut être un outil de développement comme un outil d’abrutissement. Tout dépend du comportement de l’utilisateur. « Il revient alors de savoir utiliser les réseaux sociaux au service du développement », a-t-il recommandé.

Dans cette logique, Willy Koffi Nassar a souligné que ceux qui ont développé ces réseaux s’en servent pour se développer car il y a aujourd’hui des start-up en Europe et aux USA qui essaient d’analyser en ligne, les goûts d’une personne ou d’un client, afin de pouvoir lui proposer des produits qu’il affectionne. « Si vous accédez par exemple à des sites où on vend des films d’horreurs, ne soyez pas surpris dans quelques jours de vous voir proposer l’achat d’un film d’horreur sur votre smart phone. C’est parce que quand vous naviguez sur internet et que vous faites ces recherches, il y a de ces traces qui sont enregistrées vous concernant, et qui permettent aux entreprises commerciales de vous proposer des produits qui cadrent avec vos intentions »,  a expliqué Nasser.

Selon lui, les pays ont les moyens de contrôler l’accès aux réseaux sociaux à l’image de la Chine où tous les utilisateurs ne peuvent pas directement avoir accès par exemple à Facebook simplement parce que l’État chinois contrôle l’accès.

David S. et Irène MINTRE