Economie : L’élaboration des états financiers au centre d’un séminaire régional à...

Economie : L’élaboration des états financiers au centre d’un séminaire régional à Lomé

SHARE
Photo de famille des participants
Photo de famille des participants
image_pdfimage_print

« Préparation du bilan d’ouverture et construction des états financiers », c’est autour de cette thématique que s’est ouvert ce lundi à Lomé, un séminaire régional organisé par le Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest).

Pendant cinq jours, les participants provenant des Etats membres de l’AFRITAC de l’Ouest dont le Togo, seront outillés sur les principales problématiques de la nouvelle comptabilité de l’Etat promue par les directives du cadre harmonisé de gestion des finances publiques dans les pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Il s’agit notamment de la préparation du bilan d’ouverture, les opérations courantes et de fin d’exercice ainsi que l’élaboration des états financiers.

C’est le Directeur de Cabinet du Ministère de l’économie et des finances, M. Kossi TOFIO qui a présidé l’ouverture des travaux de ce séminaire qui intervient à un moment où les différents Etats membres du Centre se préparent à mettre en place un nouveau système de tenue de la comptabilité publique.

Les participants auront également la possibilité d’échanger entre eux sur les difficultés et perspectives de mise en œuvre de cette réforme dans leurs pays respectifs.

« La réforme comptable est le deuxième pilier des réformes des finances publiques de nos Etats, concomitamment avec la réforme budgétaire. Ces deux réformes concourent, assurément, au développement d’une culture de la gestion axée sur les résultats dans la sphère publique », a expliqué Kossi TOFIO.

Il faut rappeler que l’AFRITAC de l’Ouest est l’un des dix Centres Régionaux d’Assistance Technique (CRAT) du FMI issus du partenariat entre ce dernier, les pays membres et les partenaires au développement. Le Centre a pour objectif stratégique de renforcer les capacités institutionnelles et humaines pour la conception et la mise en œuvre des politiques macroéconomiques et financières saines, pouvant soutenir la croissance et contribuer à la réduction de la pauvreté. Les Etats membres sont le Bénin, le Burkina, la Côte d’ivoire, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Cris DADA