Les enseignants de nouveau en grève à compter de ce 07 Février

Les enseignants de nouveau en grève à compter de ce 07 Février

SHARE
Atsou Atcha Ilétou, Coordonnateur de la CSET
Atsou Atcha Ilétou, Coordonnateur de la CSET
image_pdfimage_print

Le secteur de l’éducation toujours en crise au Togo. Les enseignants de la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) entament en effet ce mercredi 07 février, une nouvelle grève de trois jours après celle des 30 et 31 janvier et 1er février derniers.

L’annonce de cette nouvelle grève est une décision issue des assemblées générales synchronisées tenues le 03 février dernier par les enseignants de cette Coordination.

La CSET exige qu’une priorité soit accordée aux questions des primes et indemnités lors des séances de discussion avec le Gouvernement. « Cette question doit être achevée en un temps record afin d’apporter l’accalmie et de permettre d’aborder les autres questions dans la sérénité », peut-on en effet lire dans un courrier de la CSET adressé au Ministre des Enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle.

Les enseignants de cette Coordination expliquent en effet que c’est essentiellement la question relative aux primes et indemnités qui est actuellement la cause majeure de la crise dans le secteur de l’éducation. Ils estiment par ailleurs qu’il y a une volonté de faire perdurer la crise en reléguant au dernier rang, cette question qualifiée de « prioritaire ».

Selon les enseignants, il avait été convenu que les discussions avec le gouvernement devaient commencer avec cette question des primes et indemnités, ce qui n’a pas été le cas à la réunion du 30 janvier dernier. « Ce mot d’ordre de grève sera suspendu si la question des primes et indemnités trouvait une solution acceptable par tous », précise le courrier de la CSET.

Cris DADA