Une épidémie de méningite fait 745 morts au Nigéria !

Une épidémie de méningite fait 745 morts au Nigéria !

SHARE
Un enfant se fait vacciner contre la méningite
Un enfant se fait vacciner contre la méningite
image_pdfimage_print

Depuis un certain temps, le Nigéria fait face à une épidémie de méningite qui est en train de prendre davantage des allures inquiétantes. Malgré une vaste campagne de vaccination lancée par les autorités, un dernier bilan rendu public cette semaine fait état de plus de 745 morts sur plus de 8.000 cas suspects recensés, selon le Centre national nigérian de surveillance des maladies (NCDC).

La grande  majorité des cas suspects soit 93 %, ont été recensés dans cinq Etats du nord du pays notamment les Etats de Zamfara, de Sokoto, de Katsina, de Kebbi et du Niger. C’est donc la course contre la montre dans le pays. Depuis le 05 avril dernier, une nouvelle campagne de vaccination a été lancée. Quelques 420.000 personnes ont déjà été vaccinées et le pays est dans l’attente de recevoir environ un million de nouvelles doses de vaccins.

En outre, une surveillance renforcée a été mise en place par le NCDC et ses partenaires non seulement pour détecter et signaler les nouveaux cas, mais également vacciner les populations les plus vulnérables et traiter les individus porteurs de la maladie.

Le Nigéria avec ses plus de 190 millions d’habitants, fait partie de la zone de l’Afrique subsaharienne connue pour être la « ceinture de la méningite », qui s’étend du Sénégal à l’Éthiopie. 26 pays se situent dans cette zone dont le Togo.

Il vous souvient qu’en Janvier 2017, des cas sporadiques de méningites ont été enregistrés dans 4 régions sanitaires du Togo à savoir les Savanes, la Kara, la Centrale et les Plateaux avec un total de 246 cas dont 19 décès. Le district d’Akébou (plateaux) a été le seul à entrer en épidémie avec 78 cas et 3 décès. Au-delà des mesures prises par le gouvernement notamment le traitement gratuit des patients, la sensibilisation, le renforcement de la surveillance communautaire, les populations de ce district ont été vaccinées contre cette épidémie au cours d’une campagne qui s’est déroulée du 1er au 5 mars 2017.

La méningite est une maladie contagieuse et meurtrière qui se transmet d’un malade à une autre personne par la toux, les éternuements, la salive. La poussière transporte l’agent responsable de la maladie. Elle se caractérise principalement par une fièvre brusque, les maux de tête et une raideur du cou. Chez le nourrisson, elle est caractérisée par une fièvre brusque, un regard plafonné ou un cou mou et un refus de téter.

La méningite peut être évitée en adoptant les mesures simples telles que : arroser le sol avec de l’eau avant de balayer, utiliser des cache-nez au besoin lors des déplacements, des rassemblements et contact étroit avec les malades, éviter les contacts étroits et prolongés avec un malade, se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, se faire vacciner contre le germe responsable sur conseil d’un agent de santé ou amener toute personne présentant les signes de la maladie au centre de santé le plus proche.

Cris DADA