Faure Gnassingbé à Abidjan pour le 5è Sommet Union Africaine-Union Européenne

Faure Gnassingbé à Abidjan pour le 5è Sommet Union Africaine-Union Européenne

SHARE
Faure Gnassingbé au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne
Faure Gnassingbé au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne
image_pdfimage_print

Le Chef de l’Etat participe depuis ce mercredi 29 novembre à Abidjan dans la capitale ivoirienne aux travaux du 5è Sommet Union Africaine-Union Européenne consacré à la jeunesse.

« Investir dans la jeunesse pour un avenir durable », c’est autour de cette thématique que vont se focaliser les attentions au cours de ce Sommet où pendant deux jours, Faure Gnassingbé et ses homologues européens et africains passeront au crible, les stratégies et perspectives en faveur d’un meilleur avenir pour les jeunes.

Les dirigeants européens et africains auront également à examiner les orientations politiques pouvant permettre de répondre efficacement aux défis actuels et futurs liés à la jeunesse et au développement des pays. Les questions de paix et de sécurité, la gouvernance, la migration et la mobilité, la création d’emploi sont les autres sous-thèmes qui seront par ailleurs abordés au cours des travaux.

« Heureux de retrouver à Abidjan mes pairs pour le 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne autour de la problématique de la jeunesse qui reste au cœur de nos préoccupations », a indiqué Faure Gnassingbé sur son compte Tweeter. « Réaffirmons-le, la meilleure approche à l’édification d’un monde meilleur est avant tout un investissement structurel et substantiel dans la jeunesse », a-t-il précisé.

Il faut souligner qu’en marge de cette rencontre de haut niveau, Faure Gnassingbé s’est entretenu avec le Premier ministre belge, Charles Michel. Les échanges ont notamment porté sur le partenariat Europe-Afrique, l’interaction des ensembles sous-régionaux, les questions de développement et de coopération bilatérale entre le Togo et la Belgique. « La Belgique qui abrite le siège de l’Union Européenne est un partenaire privilégié pour le Togo, dans notre politique visant à accompagner efficacement et durablement la jeunesse » a indiqué le Chef de l’Etat, se félicitant de l’excellente relation de coopération entre Lomé et Bruxelles.

Il a également eu un entretien sur des questions de coopération bilatérale avec son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et sur la situation sécuritaire sous régionale avec le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Le Sommet d’Abidjan connaît la participation de plus d’une quatre vingtaine de Chefs d’Etat et de gouvernement des pays d’Afrique et d’Europe, de même que des représentants des Commissions de l’UA, de l’UE et de plusieurs organisations régionales et sous-régionales et internationales.

Cris DADA