Faure Gnassingbé : « Les liens qui unissent l’Afrique et la Chine...

Faure Gnassingbé : « Les liens qui unissent l’Afrique et la Chine sont pérennes (…) »

SHARE
Faure Gnassingbé
Faure Gnassingbé
image_pdfimage_print

« Les liens qui unissent l’Afrique et la Chine sont pérennes, car ils se nourrissent de la sève vivifiante de l’amitié que nous avons choisi de partager, de cultiver et d’assumer au regard de tous », a indiqué le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé à l’occasion de la Table ronde de haut niveau des chefs d’État et de Gouvernement du 7e sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) dont les travaux ont pris fin  ce mardi 04 septembre à Beijing dans la capitale chinoise.

Ce 7è Forum était axé sur le thème : « La Chine et l’Afrique : construire ensemble une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant ». La table ronde a permis aux Chefs d’État d’échanger d’une part sur les différents points de vue des pays membres sur les grandes questions régionales et internationales d’intérêt commun et de démontrer d’autre part, le savoir-faire et la sagesse des pays membres dans leur capacité à se faire entendre d’une seule et unique voix.

Selon Faure Gnassingbé, l’Afrique et la Chine sont des amis et des partenaires, adeptes d’un multilatéralisme éclairé et constructif. Il a dans son intervention souhaité que cette dynamique se poursuive dans l’intérêt des peuples respectifs, pour «construire ensemble une communauté de destin sino-africaine encore plus solide ». « Qu’on le veuille ou non, la Chine et l’Afrique auront des destins liés au 21ème siècle », a-t-il ajouté.

« S’il est certain que l’Afrique ne se développera pas sans la Chine et son savoir-faire, il est tout aussi vrai que la Chine, de son côté, a besoin de l’Afrique pour continuer à prospérer. C’est pour cela que nous demeurons attachés à une approche privilégiant complémentarité, solidarité et dialogue », a par ailleurs souligné le Chef de l’Etat togolais.

Les travaux du FOCAC 2018 ont permis d’adopter deux documents finaux à savoir « La Déclaration de Beijing : Chine et Afrique : construire ensemble une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant » et « Le Plan d’action de Beijing » ont été adoptés par les chefs d’Etat et de Gouvernements.

A l’ouverture de ce Forum sur la Coopération sino-africaine, le Président chinois Xi Jinping a annoncé qu’une enveloppe de 60 milliards de dollars sera mise à la disposition des pays membres du FOCAC pour des initiatives de développement.

Pour sa part, Faure Gnassingbé saisit l’occasion de sa présence en Chine pour multiplier les rencontres avec les opérateurs économiques chinois afin d’obtenir leur soutien en faveur de la mise en œuvre du le Plan national de développement (PND) qui se donne le défi de faire du Togo, la plateforme économique par excellence dans la sous-région ouest africaine.  Egalement au programme de son agenda, une rencontre bilatérale avec le numéro 1 chinois Xi Jinping, le 6 septembre 2018.

David