Les femmes et jeunes filles des partis politiques outillées sur la gestion...

Les femmes et jeunes filles des partis politiques outillées sur la gestion des processus électoraux à Atakpamé

SHARE
Une image de l’ouverture des travaux
Une image de l’ouverture des travaux
image_pdfimage_print

Le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement(GF2D) organise en partenariat avec la Fondation Hanns Seidel, un atelier de formation à l’endroit d’une vingtaine de femmes et jeunes filles de la Région des Plateaux sur le leadership politiques sur la gestion des processus électoraux à Atakpamé.

Cette académie de formation de trois jours qui prend fin ce jeudi 05 juin, est placée sous le thème « les enjeux de la décentralisation et de la gouvernance locale ». Elle vise à contribuer à une meilleure participation et un plus grand engagement des femmes dans la vie politique et publique au Togo.

Il s’agit notamment d’amener les femmes et les jeunes filles des partis politiques et des organisations de la société civile féminine à prendre conscience de l’importance de la maîtrise de toutes les étapes du processus électoral, à connaître les mécanismes de gestion des processus électoraux et des conflits liés aux élections. Elles seront outillées sur les techniques de mobilisation de l’électorat, les techniques de campagne avec une argumentation pertinente.

À l’ouverture des travaux, le président de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé, M. Adjonou Kassegnè représentant Mme la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la femme et de l’alphabétisation, a précisé que la faible représentation des femmes dans les instances de prise de décision réduit considérablement leur influence sur les décisions politiques qui touchent à leur vie quotidienne. « C’est pourquoi les échéances électorales programmées de 2018 constituent une occasion rêvée pour susciter une meilleure implication des femmes dans le processus, non plus en tant que simples électrices, mais en tant que candidate », a t- il indiqué.

Auparavant, la représentante de la Secrétaire Générale du GF2D, Mme d’Almeida Pierrette a souligné que ce programme est initié pour accompagner le gouvernement dans ses efforts à établir l’équilibre entre les hommes et les femmes en matière de représentation dans les instances de prise de décision en vue d’atteindre l’Objectif de Développement Durable numéro 5 au Togo selon lequel, les Etats s’engagent à parvenir à l’égalité entre les sexes et à l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.

Au cours des 3 jours, les formateurs Tchacondoh Ouro-Bossi et Ekue Cyrille auront tour à tour à entretenir les participantes sur diverses thématiques qui portent entre autres sur les institutions de la république, la loi électorale, les conflits liés aux élections, la stratégie de communication politique.

Depuis Atakpamé, Évrard NOMANYO