Les femmes pionnières togolaises honorées par les Clubs « ZONTA » du...

Les femmes pionnières togolaises honorées par les Clubs « ZONTA » du Togo

SHARE
Cérémonie de remise de prix
Cérémonie de remise de prix
image_pdfimage_print

Les adjectifs ne manquent pas pour les qualifier. Elles sont vertueuses, les femmes togolaises, courageuses, battantes, prêtes à l’excellence et au sacrifice et surtout remarquables pour leurs efforts inlassables dans leur famille respective. Parmi elles, certaines se sont illustrées de façon particulière en étant pionnières dans divers secteurs. Ce sont ces dernières qui ont eu le mérite d’être honorées par les Clubs « Zonta » du Togo ce samedi 10 mars 2018 à Lomé à travers une cérémonie de vernissage.

Cet évènement placé sous le thème « Top Ladies, nos icônes, nos références 2018 » s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme commémorée cette année au Togo sous le thème : « Participation de la femme à la gouvernance publique ». L’occasion était pour les Clubs Zonta du Togo de faire découvrir et redécouvrir des talents connus ou méconnus, des repères et des références qui pour la plupart, restent souvent ignorées par l’histoire et les jeunes générations, celles-là qui ont marqué leur temps en tant que leaders professionnels, politiques et économiques.

La Ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Mme Tchabinandi Kolani Yentcharé a au cours de la cérémonie, rappelé le passé glorieux des femmes togolaises dont certaines de l’histoire restent les Nana Benz : « c’est unique au monde, c’est un argument de fierté nationale », s’est-elle félicitée.

La ministre a par ailleurs rendu un hommage mérité à ces femmes pionnières dans des divers secteurs et dont les photos ont fait objet d’exposition à savoir : Mme Agodio, première femme expert comptable, Mme Abra Amédome, première femme pharmacienne, Me Sylvia Aquereburu, première femme notable, Mme Victorine A. Dossou-Yovo, sage-femme de classe exceptionnelle, Mme Isabelle Adolé Glihto, première femme doyen d’une faculté à l’université, Mme Edwige Hohoueto, première femme à la cour constitutionnelle, Commandant Lidie Bessi Kama, première femme officier des FAT, Mme Meyerika Kao-Kambia, première femme directeur de banque, Me Biyemi Kekeh, première femme magistrate, Mme Jeannette Kafui Kpégba, première femme agrégée de chimie, Mme Josephine, Mme Tchabinandi Kolani Yentcharé, première femme inspectrice générale de l’alphabétisation, Mme Awa Nana Daboya, première femme présidente de CENI et entre autres Mme Kisem Tchangaï Walla, première femme professeur agrégée, première femme dermatologue.

S’inscrivant toujours dans cette logique de l’émancipation de la femme, la ministre de la promotion de la femme les a exhortées à s’impliquer dans les activités politiques en étant notamment lors des prochaines échéances électorales (les législatives et les locales).

Mme Jeannette Kafui Kpégba, vice-présidente de l’Université de Lomé, première femme agrégée de chimie a pour sa part au nom des récipiendaires, remercié les initiateurs de l’évènement qui met en valeur la femme togolaise. A l’endroit des jeunes filles, elle leur a demandé de redoubler d’effort afin que la relève soit assurée.

Jacob A.