SHARE
image_pdfimage_print

Annoncé officiellement il y a quelques jours par le gouvernement dans la préfecture de l’Oti (nord du Togo), la fièvre hémorragique à virus de Lassa découvert au Togo à travers deux (2) cas, vient de tuer l’une des deux (2) personnes contaminées. Il s’agit du médecin chirurgien américain, en poste à l’hôpital de Mango (520 km au nord de Lomé). L’information a été révélée par le conseil des ministres de ce vendredi.

Le gouvernement ne restera pas les bras croisés devant cette mort embrassée par le citoyen américain pour avoir voulu sauver des vies togolaises. L’illustre médecin sera décoré à titre posthume, apprend-on du conseil des ministres.

Le conseil a par ailleurs présenté ses compassions aux familles dont les membres ont été touchés par la maladie et ses condoléances à celle du médecin chirurgien américain.

Le gouvernement rappelle par le biais de son communiqué à l’endroit de la population que la fièvre à virus de Lassa est guérissable.

Pour éviter de la contaminer, souligne le document, des mesures d’hygiène très simples sont à adopter, à savoir se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, éviter de manipuler les corps des personnes décédées de la fièvre, prendre soins des aliments un numéro vert est mis à la disposition de la population en cas de besoin.

Selon le gouvernement, dès l’apparition des premiers cas, les dispositions urgentes ont été prises  pour la mise sous surveillance avec examen quotidien de toutes les personnes qui étaient en contact avec les personnes identifiées, la durée d’incubation du virus étant d’un à trois semaines et la sensibilisation des populations.