Finance agricole : Le lancement du MIFA annoncé pour le lundi 25...

Finance agricole : Le lancement du MIFA annoncé pour le lundi 25 juin à Lomé

SHARE
image_pdfimage_print

Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé procèdera ce lundi 25 Juin à la foire Togo 2000 à Lomé, au lancement officiel du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole fondé sur le partage de risques (MIFA), nouvelle désignation de l’initiative TIRSAL (Togo Incentive-based Risk Sharing System for Agricultural Lending), mécanisme innovant destiné à la promotion du développement de l’agriculture togolaise.

Le MIFA a principalement pour missions, l’élaboration des politiques adaptées au secteur agricole, l’application des outils de gestion des risques visant à attirer les compétences et acteurs clés par le biais d’incitatifs, puis la consolidation des maillons des différentes chaînes de valeur agricole.

Concrètement, le MIFA compte non seulement promouvoir les produits financiers et assuranciels adaptés au secteur agricole, mais aussi remédier à la fragmentation des chaînes de valeur agricole et faciliter le partage des risques entre les différents acteurs du secteur agricole. Le souci, c’est également de fournir une assistance technique aux institutions financières, aux PME/PMI et aux producteurs agricoles.

« D’une contribution estimée actuellement à 0,2%, la contribution des banques au financement de l’agriculture et des chaînes de valeur sera portée à 5% au bout de cinq (05) ans grâce au mécanisme MIFA qui fédérera également l’ensemble des acteurs que sont, l’Etat, les centres de recherche, les distributeurs d’intrants, les producteurs, les unités de transformation et structures d’assurance, bancaires et de finance décentralisée. Le but étant de générer des emplois décents et massifs pour les jeunes et les femmes puis des opportunités d’affaires pour les PME/PMI», ont expliqué les responsables du Bureau d’implémentation de la phase pilote du MIFA au cours d’une rencontre avec la presse à Lomé.

Il faut rappeler que dans son discours à la Nation le 27 Avril dernier, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé avait indiqué que ce mécanisme innovant sera doté à terme de cent millions d’euros, soit plus de 65 milliards de FCFA, (dont une contribution significative de l’Etat) pour régler la question de l’accès des exploitants d’unités agricoles au financement avec une réduction des taux d’intérêt.

Au Togo, l’agriculture est au cœur de l’activité économique. Elle pèse environ 38 % du PIB 2017. Cependant, le crédit à ce secteur semble encore un bien de luxe. Entre 2011 et 2016, seulement 0,3 % des prêts bancaires ont été consentis au secteur agricole. Ce taux a baissé à 0,2 % en 2017. Sur la même période, les allocations des systèmes financiers décentralisés au secteur sont passées de 11 % à 10 %.

David