Finance publique : Le Togo vers une nouvelle démarche budgétaire orientée vers...

Finance publique : Le Togo vers une nouvelle démarche budgétaire orientée vers la performance

SHARE
Aharh-Kpessou (au milieu) à l’ouverture des travaux
Aharh-Kpessou (au milieu) à l’ouverture des travaux
image_pdfimage_print

Le Togo s’active pour le respect de l’une des directives de l’UEMOA qui porte sur le principe de la gestion axée sur les résultats. Désormais, le budget devra se présenter sous forme de « budget programme » et la date butoir est le  1er janvier 2019.

Afin de permettre aux présidents d’institutions et secrétaires généraux des ministères de s’approprier cette nouvelle démarche budgétaire orientée vers la gestion par la performance, un séminaire est organisé à leur endroit depuis ce jeudi à Lomé autour du thème : « Fonction, rôle et responsabilité des ordonnateurs ».

« Le budget programme ou document de programmation pluriannuelle des dépenses (DPPD) est un document qui précise comment les moyens sollicités par chaque organe ou institution seront utilisés pour atteindre les objectifs fixés. Il est constitué d’un ensemble de programmes déclinés en actions, en activités et en tâches », a expliqué Mongo Aharh-Kpessou, secrétaire permanent chargé des réformes au Ministère de l’économie et des finances.

Selon lui, le budget programme permet, in fine, d’améliorer la gestion par la performance et de mesurer les résultats de chaque institution et de chaque ministère avec des indicateurs y associés, dans le cadre de la gestion axée sur les résultats. « Chaque responsable de programme répondra désormais des résultats obtenus à partir des actions précises par rapport aux objectifs précis préalablement fixés », a-t-il fait savoir.

Dans la nouvelle configuration, ce sont les présidents d’institutions qui seront ordonnateurs principaux des dépenses de leur institution respective au même titre que les ministres. Les ordonnateurs prescrivent l’exécution des recettes et des dépenses.

Afin d’éviter toutes dérives dans la gestion des finances publiques, il est prévu de déployer auprès des ordonnateurs, des corps de contrôle notamment la Direction Nationale du Contrôle Financier.

David S.