FMI-Banque mondiale : De grands dossiers mondiaux au centre des réunions du...

FMI-Banque mondiale : De grands dossiers mondiaux au centre des réunions du printemps à Washington

SHARE
Makhtar DIOP, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique
Makhtar DIOP, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique
image_pdfimage_print

Conjoncture économique mondiale, lutte contre la pauvreté, développement économique, efficacité de l’aide : ce sont là quelques grands dossiers mondiaux qui seront durant toute cette semaine (jusqu’au 23 avril) au menu des réunions du printemps du Fonds Monétaire International (FMI) et du Groupe Banque mondiale à Washington dans la capitale américaine.

Ces Réunions de printemps sont des occasions de rencontres et d’échanges entre des responsables venus d’horizons divers à savoir les dirigeants du secteur public (banques centrales, ministères des finances et du développement) et du secteur privé, ou encore les experts issus des milieux universitaires.

C’est un événement qui donne également lieu à une série de manifestations  notamment des séminaires, des zooms régionaux, des conférences de presse autour des sujets relatifs à l’économie mondiale, au développement international et au système financier mondial.

Les réunions du Comité du développement (forum conjoint de la Banque mondiale et du FMI) et du Comité monétaire et financier international du FMI (qui permettent de faire le point sur les activités des deux institutions financières mondiales), seront les temps forts de ce rassemblement de Washington.

Il faut souligner que le ministre togolais de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, et son collègue de la Planification, Kossi  Assimaïdou, prennent part depuis ce mardi à cette rencontre internationale. Selon les informations, ils auront des séances de travail avec les responsables des deux institutions financières.

La Banque mondiale et le FMI sont des partenaires clés pour le développement du Togo. Récemment, l’institution de la Banque mondiale a mis à la disposition du pays, une  enveloppe financière de 65 millions de dollars, soit environ 39 milliards de francs CFA sous formes de don et de prêt pour le financement de trois projets de développement notamment le Projet de filets sociaux et de services de base (PFSSB), le Projet Emploi des Jeunes Vulnérables (PEJV) et celui lié au renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE).

En outre, le Togo a signé en début d’année avec le FMI, un accord sur la Facilité Elargie de Crédit (FEC) avec à la clé, un prêt concessionnel évalué à 238 millions de dollars US.

Cris DADA