FOCAC 2018 : Faure Gnassingbé multiplie les rencontres au profit du PND

FOCAC 2018 : Faure Gnassingbé multiplie les rencontres au profit du PND

SHARE
image_pdfimage_print

« La Chine et l’Afrique : construire ensemble une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant » : c’est autour de cette thématique que ce sont ouverts ce lundi à Beijing en Chine, le 7è Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) auquel participent les dirigeants africains dont le Chef de l’État togolais Faure Gnassingbé. Ce dernier saisit l’occasion de ce forum pour multiplier les rencontres avec les opérateurs économiques chinois afin d’obtenir leur soutien en faveur de la mise en œuvre du le Plan national de développement (PND) qui se donne le défi de faire du Togo, la plateforme économique par excellence dans la sous-région ouest africaine.

Couvrant la période 2018-2022, le PND doit être financé à 65 % par le secteur privé notamment les banques et les investisseurs. Dans le cadre de la promotion de ce nouveau Plan adopté en Conseil des Ministres le 03 août dernier, le Chef de l’État a accordé ce lundi, troisième jour de sa présence en Chine, trois importantes audiences, et a effectué un déplacement au siège de l’Asian Infrastructure Investment Bank en dehors de sa présence à l’ouverture officielle du Focac 2018.

Faure Gnassingbé s’est d’abord entretenu avec M. Du Fei, Président de China Road and Bridge Corporation (CRBC), entreprise déjà présente au Togo avec à son actif, plusieurs réalisations d’infrastructures routières, dont le pont d’Amakpapé, le grand contournement de Lomé, le contournement d’Alédjo, la route Lomé Vogan en construction entre autres. Les échanges ont porté sur des projets routiers dont ceux concernant la nationale N°1 et bien d’autres axes routiers.

Le Chef de l’État a également reçu M. Liang Bin, Directeur Général de China Railway Construction Bridge Engineering Bureau Group, une entreprise chinoise de renom spécialisée dans la construction des infrastructures en particulier ferroviaires et déjà présente en Afrique. En effet, dans sa vision de devenir un hub logistique d’excellence, le Togo compte bénéficier de l’investissement de cette entreprise pour la réalisation de son projet relatif à la construction du chemin Lomé-Cinkassé long de 600 km au service de l’économie nationale.

Autre opérateur reçu, M. Luo Qinzheng, Directeur Général de China Africa machinery Corporation du groupe YTO (CAMACO-YTO), premier constructeur de tracteurs en Chine et leader mondial des machines agricoles avec 4 millions de tracteurs de 18 à 400 CV. Selon les informations, la particularité de cette société est de produire des machines adaptées aux sols, climats et autres spécificités de ses clients. Ce qui est aux yeux des autorités togolaises, une grande valeur ajoutée et de nature à favoriser l’accroissement de la productivité des filières porteuses tel qu’envisagé par l’axe 2 du PND. Des instructions sont données afin que des négociations puissent très rapidement démarrer en vue d’accélérer l’appui que peut apporter cette société à la promotion d’une agriculture moderne, prospère, verte et pourvoyeuse d’emplois massifs au Togo où le secteur agricole représente 40 % du PIB.

Dans sa volonté d’accélérer la réalisation des objectifs du PND, Faure Essozimna Gnassingbé s’est en outre déplacé en personne au siège de l’AIIB, l’une des banques multilatérales les plus imposantes en Chine et en Asie. Un rendez-vous à l’issue de laquelle les premiers responsables de l’AIIB ont exprimé leur disponibilité à accompagner les investisseurs qui veulent aller au Togo, tout en saluant le cadre institutionnel de développement dont s’est doté le pays.

Par ailleurs, une délégation ministérielle togolaise a eu à tenir une séance de travail avec la société POWER CHINA intervenant dans le domaine de l’énergie.  Les échanges ont porté sur la possibilité d’accompagner le Togo dans la mise en œuvre de sa stratégie d’électrification. Power China a notamment mis en relief son souhait de réaliser des investissements qui comporteraient une dimension sociale permettant de contribuer au bien-être de la population togolaise.

Les audiences vont se poursuivre dans la journée du 4 septembre avant la première session de la table ronde des chefs d’État et de gouvernement. L’objectif de ces rencontres est de capter  le maximum d’investissements pour la mise en œuvre du PND. Egalement au programme, une rencontre bilatérale entre le Président togolais et le numéro 1 chinois Xi Jinping, le 6 septembre 2018.

60 milliards de dollars pour les pays membres du FOCAC

A l’ouverture de ce Forum sur la Coopération sino-africaine, le Président chinois a annoncé dans son discours, qu’une enveloppe de 60 milliards de dollars sera mise à la disposition des pays membres du FOCAC.

Xi Jinping a annoncé 8 initiatives en faveur des pays membres du FOCAC. Lesquelles initiatives portent principalement sur le développement des infrastructures, la modernisation de l’agriculture, la formation et le renforcement de capacité des jeunes, la santé, le marché unique du transport aérien africain (dont le Président Faure Gnassingbé a été désigné Champion par ses pairs), la paix et la sécurité, le soutien aux importations en provenance de l’Afrique et l’annulation des dettes non remboursées arrivant à terme en fin 2018.

Avant cette grande annonce, le n°1 chinois a rappelé les principes qui ont toujours guidé les relations entre la Chine et l’Afrique ; lesquels principes sont essentiellement caractérisés  par la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays et le respect de leur souveraineté. Les travaux du FOCAC prennent fin ce mardi 04 septembre 2018.

David