Des formateurs agropastoraux renforcent leurs capacités à Kpalimé

Des formateurs agropastoraux renforcent leurs capacités à Kpalimé

SHARE
Photo de famille des participants
Photo de famille des participants
image_pdfimage_print

Les formateurs agropastoraux des établissements et centres de formation professionnelle de la région des Savanes, de la Kara et Maritime sont confrontés dans l’exercice de leur mission, à de nombreuses difficultés. Pour relever ces défis, le Ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle  (METFP) a initié à Kpalimé (environ 120 km au nord ouest de Lomé), une session de renforcement de capacités à l’endroit de ces formateurs agropastoraux sur les chaines de valeurs, l’utilisation de tracteurs et sur la gestion de la fertilité des sols.

Les difficultés auxquelles font face ces formateurs agropastoraux sont en effet liées à la chaine de valeur ajoutée dans le domaine agricole, à l’utilisation des tracteurs, aux techniques améliorées d’élevages, à l’aménagement des bassins piscicoles ainsi que l’irrigation et la gestion de la fertilité des sols.

Cette session de formation de 12 jours qui prendra fin le 06 avril prochain vise à former les participants sur la conduite et l’utilisation des tracteurs dans les travaux agricoles, l’aménagement des bassins piscicoles et bas-fonds ainsi que sur l’irrigation et la gestion de la fertilité des sols.

Il s’agit aussi de permettre aux bénéficiaires de s’approprier le processus de chaine de valeur ajoutée (Value links) et de leur donner des notions sur les techniques améliorées d’élevage de volailles.

« L’un des secteurs d’avenir pour nos pays aujourd’hui, est le secteur agricole. Ainsi, pour permettre son essor, il faut développer des chaines de valeurs autour de ce secteur d’avenir. C’est dans cette logique que notre département  a initié cette session de renforcement de capacités de ces formateurs, en vue de donner à notre futures diplômés les moyens de contribuer efficacement à l’essor de ce secteur vitale pour notre pays », a expliqué Esodina ATCHOLADI, Inspecteur de l’Enseignement Technique et de la formation Professionnelle Plateaux-Ouest.

La formation bénéficie de l’accompagnement technique et financier du Fonds National d’Apprentissage de Formation et de Perfectionnement Professionnels (FNAFPP).

De notre correspondant à Kpalimé, Mensah ASSOGBAGUE