Formation sur la Décentralisation dans les chefs lieux de préfectures : Fin...

Formation sur la Décentralisation dans les chefs lieux de préfectures : Fin de la première étape à Tsévié sur une note de satisfaction

SHARE
Une image des participants lors de la formation
Une image des participants lors de la formation
image_pdfimage_print

Annoncées il y a quelques jours, les sessions de formation sur la décentralisation et la gouvernance locale ont effectivement démarré ce week-end avec l’étape de Tsévié dans le Zio. Organisée par l’ONG IJD  (Initiatives des Jeunes pour le Développement), cette formation s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de sensibilisation citoyenne sur la décentralisation et le développement communautaire initiée par cette organisation de la société civile, en collaboration avec les Ambassadeurs de la décentralisation formés à cet effet.

Ils sont des leaders d’opinion notamment des journalistes, des représentants de la chefferie traditionnelle et des partis politiques, des enseignants, des responsables d’associations de développement et autres chefs d’entreprises venus des différents cantons de la préfecture de Zio à prendre part à cette formation animée par des consultants rompus à la tâche.

Du 20 au 22 juillet, les participants ont été outillés sur le cadre juridique de la décentralisation (lois, décrets et arrêtés), les avantages, les contraintes et les défis liés à la décentralisation de même que les droits et devoirs des citoyens.

« C’est une entière satisfaction parce que les gens sont très intéressés par les communications. Ce qui prouve effectivement que les gens ont soif de cette information. Conformément à notre calendrier, nous avons entamé nos sessions de formation à l’intérieur du pays. Notre souhait est que les participants puissent comprendre les textes qui encadrent la décentralisation, les avantages et contraintes liés à ce processus et surtout leur engagement citoyen, la volonté de s’impliquer pour que la décentralisation puisse être bénéfique à leurs communautés », a indiqué Pascal Edoh Agbové, Directeur Exécutif de l’ONG IJD.

« Au regard de la joie qui anime les participants, et des témoignages de ceux-ci, nous pouvons dire que nos objectifs ont été atteints », a-t-il ajouté.

Les participants se sont en effet réjouis de cette formation qui selon eux, leur permettra de mieux jouer le rôle qui est le leur pour le développement des communautés.

« C’est une très bonne initiative parce que nous constatons que la population doit être impliquée dans ce processus de décentralisation pour accélérer le développement à la base », a fait savoir Elinam Kétémépi, l’un des participants. « Nous apprécions cette initiative de l’ONG IJD parce que nous avons besoin de ces genres d’informations pour pouvoir bien jouer notre rôle dans nos communautés car nous avons forcément besoin de cette décentralisation pour une meilleure gestion de nos ressources à la base », a jouté un autre participant du nom de Eric Maglo.

La formation se poursuivra dans les autres chefs lieux de préfectures du pays. Au total, 3000 personnes au moins seront formées dans le cadre de ce programme qui est une contribution à la réussite du processus de décentralisation en cours au Togo.

David