Forte mobilisation autour de la mesure d’octroi de 20 % des marchés...

Forte mobilisation autour de la mesure d’octroi de 20 % des marchés publics aux jeunes entrepreneurs

SHARE
Visite des locaux du Guichet unique
Visite des locaux du Guichet unique
image_pdfimage_print

C’est une mesure annoncée par le Chef de l’Etat en début d’année. Celle d’attribuer 20 % des marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs. Le processus suit son cours et suscite la mobilisation des acteurs. Les contours de l’application de cette mesure ont été présentés au cours d’une conférence organisée ce jeudi 29 mars à Lomé par la « Task force » mise en place à cet effet.

La mesure vise la promotion de l’entreprenariat des jeunes et par ricochet, la réduction du chômage et de la pauvreté au Togo. Depuis la mise en place de la Task Force le 05 janvier dernier, des avancées significatives ont été enregistrées selon sa présidente, la ministre Victoire Tomegah Dogbé en charge du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

En effet, trois mois après le lancement de cette mesure, la création de la Task force devant coordonner les opérations a déjà permis à environ 1.300 entrepreneurs dont 24 % de femmes, de se faire enregistrer et de se faire former aux procédures de soumission et d’exécution des marchés publics.

Les types de marchés à attribuer aux jeunes et femmes entrepreneurs ciblés ont été définis et rendus public pour une large information des potentiels bénéficiaires. Des dispositions sont également mises en place en vue de simplifier les procédures de soumission et d’exécution des marchés publics et le paiement rapide des prestations réalisées dans le cadre de cette mesure.

Un Guichet unique offrant des services d’accueil, d’information, de conseil, d’orientation et de délivrance des pièces exigées dans la soumission et exécution des marchés publics a été installé dans l’enceinte de l’Office Togolais des Recettes (OTR) avec pour but de regrouper en un seul lieu (selon logique « one stop shop »), tous les services administratifs concernés. En outre, un décret a été pris en conseil des ministres le 1er février 2018, formalisant la mesure.

La ministre Victoire Tomegah Dogbé a expliqué que dans le même élan, toutes les administrations et les sociétés d’Etat ont envoyé la liste des marchés réservés aux jeunes et femmes entrepreneurs. « Le montant desdits marchés s’élève à 26,4 milliards de Fcfa. Ce montant atteindra les 40 milliards Fcfa prévus avec les responsables de passation de marchés des établissements publics qui s’activent à les identifier et à les transmettre », a-t-elle ajouté, tout en rassurant que le travail qui est fait jusque-là est technique et n’a rien de politique. « Les affaires de copinage, nous allons tout faire pour les dénoncer. Ce sont des choses qui arrivent souvent », a fait savoir Mme Victoire Tomegah Dogbé.

Cris DADA