Harmonisation des priorités pour le futur partenariat ACP-UE après 2020

Harmonisation des priorités pour le futur partenariat ACP-UE après 2020

SHARE
Fin de la 43ème session des ACP-UE à Lomé
Fin de la 43ème session des ACP-UE à Lomé
image_pdfimage_print

Les travaux de la 43ème session conjointe du Conseil des Ministres ACP-UE ont pris fin ce vendredi 1er Juin à Lomé après deux jours d’échanges autour de la vision prospective portant sur l’avenir des relations de partenariat entre les pays d’Afrique, des Caraïbes, du Pacifique (ACP) et l’Union Européenne (UE).

L’accord de partenariat qui lie les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) à l’Union européenne (UE) arrive en effet à expiration en février 2020. C’est dans le but de préparer le renouvèlement cet accord signé en 2000 à Cotonou, que cette session s’est tenue à Lomé avec la participation de quelques 600 délégués venus de 79 pays des ACP et de l’UE.

Certes la réunion de Lomé n’est pas le point de départ des négociations. Mais elle a permis aux pays ACP et à l’Union européenne de préciser les priorités notamment le développement économique, le climat, les migrations, la sécurité entre autres.

Il s’est agi d’harmoniser les priorités des uns et des autres et de redéfinir les bases d’un partenariat gagnant-gagnant à travers un futur accord fort et équitable.

« La présente session constitue donc une étape décisive dans le processus de redéfinition des perspectives d’avenir des relations ACP-UE après 2020 », a indiqué le Premier ministre togolais Komi Sélom Klassou. « La réalisation des Objectifs de développement durable exige l’articulation de notre future coopération pour mieux l’inscrire dans la concrétisation des engagements internationaux et la mise en place d’un partenariat politique, économique et social porteur d’une aide au développement plus efficace », a-t-il ajouté.

Les négociations post-Cotonou proprement dites débuteront fin août prochain et la cérémonie de lancement aura lieu le 19 juillet 2018 à Bruxelles en Belgique.

Il faut préciser que c’est le Togo qui a été désigné pour présider le groupe central de négociation des pays ACP à l’issue des travaux de la 107ème Session du Conseil des Ministres des ACP tenus en début de semaine toujours à Lomé. Le mandat de négociation Post-Cotonou avait été remis au Pr. Robert DUSSEY, Ministre togolais des Affaires Étrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, par Madame Kamina JOHNSON SMITH, Ministre des Affaires Étrangères de la Jamaïque, Présidente du Conseil des Ministres ACP.

David