HCRRUN : Reprise des opérations de prise en charge et d’indemnisation des...

HCRRUN : Reprise des opérations de prise en charge et d’indemnisation des victimes

SHARE
Awa-Nana Daboya, présidente du HCRRUN
Awa-Nana Daboya, présidente du HCRRUN
image_pdfimage_print

Les opérations de prise en charge et d’indemnisation des victimes vulnérables conformément aux recommandations de la CVJR ont repris ce 12 février 2018 à Lomé sous le pilotage du Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN).

Cette nouvelle étape de prise en charge et d’indemnisation est consacrée aux victimes vulnérables de Lomé Commune et dont les noms ont été rendus publics depuis le 30 novembre dernier.

Les victimes concernées sont contactées par téléphone et informées de la date précise de leur passage et le lieu de la prise en charge. « Le HCRRUN demande aux victimes dont les noms ne sont pas encore publiés et qui n’ont pas été contactés de ne pas faire le déplacement dans ses bureaux ou sur les lieux de la prise en charge et des indemnisations », précise une note de l’institution qui salue au passage, la patience des autres victimes dans l’attente de leur tour d’indemnisation.

C’est le 12 décembre dernier que le HCRRUN a démarré la prise en charge médico-psychologique et l’indemnisation des victimes de violence à caractère sociopolitique entre 1958 et 2005 au Togo.

La prise en charge et l’indemnisation sont une sorte d’apaisement des victimes dans le cadre de la justice transitionnelle où la nature de la réparation est symbolique. Cette étape des indemnisations est consacrée aux victimes « vulnérables » qui portent encore des séquelles physiques ou psychologiques graves et nécessitant des soins.

Il faut rappeler que le total des victimes de violences politiques évalué par la CVJR  est de 22.415 personnes sur la période de 1958 à 2005.

La Rédaction