Un imposant défilé militaire et civil à l’apothéose du 57ème anniversaire...

Un imposant défilé militaire et civil à l’apothéose du 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo

SHARE
L’arrivée du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé à bord du cortège présidentiel
L’arrivée du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé à bord du cortège présidentiel
image_pdfimage_print

L’apothéose des manifestations de la célébration du 57ème  anniversaire de l’indépendance du Togo a été marquée ce jeudi 27 Avril 2017 à Lomé par un grand défilé militaire, paramilitaire et civil. Après les vingt et un (21) coups de salves tôt dans la matinée annonçant le déroulement des festivités du jour, beaucoup de personnalités se sont retrouvées sur le boulevard de la nouvelle présidence de la république pour le traditionnel défilé du 27 Avril sous la présidence du Chef de l’Etat Faure GNASSINGBE.

Au rang de autorités, le Premier ministre Komi Selom Klassou, le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, des membres du gouvernement, les députés à l’Assemblée, des membres du corps diplomatique et consulaire accrédité au Togo et autres autorités politiques, administratives, militaires, traditionnelles et religieuses.

Egalement présents à cette cérémonie, des anciens Premiers ministres dont Me Yawovi Agboyibo actuel président national du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Agbéyomé Kodjo (actuel président de OBUTS) ou encore Joseph Kokou Kofigoh, et des représentants des organisations de la société civile.

Tout a commencé aux environs de 09H GMT avec l’arrivée du Chef de l’Etat à bord du cortège présidentiel sur fond de la musique principale des Forces Armées Togolaise (FAT) dans un impressionnant dispositif sécuritaire mis en place pour la circonstance.

Après avoir reçu les honneurs militaires, le Chef de l’Etat s’est ensuite installé dans la loge avant de donner au Commandant des troupes, le Lieutenant-colonel Apédoh Kodjo, le quitus  pour le démarrage du défilé.

Tour à tour, les différentes troupes militaires et paramilitaires et autres écoles de formation de même que les civils en groupes organisés se sont succédées sous les acclamations du public, pendant plus de deux heures d’horloge pour célébrer la mémoire des pionniers de l’indépendance, ceux-là même qui ont fait naître la nation togolaise.

La cavalerie de la gendarmerie nationale sera la  première à faire son passage sur la piste. Elle sera suivie par les troupes à pied. Passeront ainsi les écoles de formations des FAT, la marine nationale, les Bérets rouges, le Régiment parachutiste commando, du Régiment Commando de la Garde Présidentielle (RCGP), l’armée de l’air, le 1er Régiment d’infanterie, le 1er Bataillon d’Intervention Rapide (BIR), le Régiment blindé de Reconnaissance et d’Appui (RBRA), la police nationale, la gendarmerie nationale, les sapeurs-pompiers, et les agents des eaux et forêts.

La puissance et la capacité de réaction de l’armée togolaise a été également démontrée par le passage des troupes motorisées : Motos, véhicules légers de reconnaissance, l’infanterie motorisée, la composante blindée, les Lance-roquettes, les véhicules de transport logistique, l’escadron motocycliste de la police nationale, les éléments motorisés des douanes et des sapeurs-pompiers feront également leur passage sur la piste sous les ovations du public.

Le défilé militaire fera ensuite place à celui des civils. L’Ecole Nationale d’Administration, les Universités de Lomé et de Kara, les groupes des femmes issues des diverses régions du pays, les groupes folkloriques, les humoristes, les équipes des différentes disciplines sportives  se sont également offerts en spectacle pour le public, mettant en relief, toute la diversité culturelle dont dispose le Togo.

Le défilé a pris fin aux environs de 11heurs 15 minutes avec le départ des autorités. Les manifestations se poursuivent avec des réjouissances dans les quartiers, la finale de la coupe de l’indépendance et plus tard dans la soirée, des concerts à Lomé et dans les différents chefs-lieux des régions du pays.

David