Internet : Le nom de domaine «.africa » enfin disponible

Internet : Le nom de domaine «.africa » enfin disponible

SHARE
Lancement du nom de domaine internet .africa
Lancement du nom de domaine internet .africa
image_pdfimage_print

Annoncé en Mars dernier, le nom de domaine internet «.africa » est désormais disponible à compter de ce mois de juillet 2017. Il a été lancé cette semaine par l’Union Africaine (UA) en marge du 29ème Sommet de l’institution tenu à Addis Abeba en Ethiopie.

Considéré comme l’« identité numérique » du contient africain, ce nom de domaine internet «.africa » intervient trente-deux (32) ans après la création du premier nom de domaine internet « .com ».

Il permettra surtout aux entreprises africaines d’être plus visibles et de se faire connaître plus facilement sur internet.

Aux yeux de l’entrepreneur marocain Hamza Aboulfeth, membre du comité de création de l’extension, ce nouveau nom de domaine vaut de l’or : « C’est quand-même une extension qui va couvrir tout un continent, que ce soit dans le domaine de l’assurance, que ce soit dans le domaine des banques, etc. Donc, moi en tant que professionnel, je peux vous dire que ce nom de domaine, il vaut de l’or », explique-t-il.

L’autre élément intéressant de cet outil est son prix très abordable. Il suffit seulement de débourser 18 dollars (environ 12.000 F CFA) pour rattacher l’extension « .africa » à l’adresse d’un site web. Dans bon nombre de pays africains en effet, l’enregistrement d’un site sur un nom de domaine national peut coûter jusqu’à 250 voire plus de 1.000 dollars.

Les Africains qui souhaitent utiliser ce nouveau bijou technologique peuvent d’ores et déjà introduire une demande auprès de l’institution continentale.

Selon l’institution de la Banque mondiale, seulement 22 % de la population d’Afrique subsaharienne a accès à internet, soit un des taux les plus faibles au monde, la moyenne mondiale se trouvant à 44 %. L’ambition de l’Union africaine est d’augmenter ce taux de 10 % d’ici fin d’année 2018.

Les revenus tirés de l’exploitation du « .africa » contribueront en outre à financer la Commission de l’UA.

David