Jean-Pierre Fabre veut demander à Faure Gnassingbé des comptes sur la concession...

Jean-Pierre Fabre veut demander à Faure Gnassingbé des comptes sur la concession du PAL à Bolloré

SHARE
image_pdfimage_print

Dans une intervention sur RFI ce vendredi, Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition togolaise compte écrire une nouvelle lettre au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, non pour demander que des réformes politiques soient faites mais pour avoir des comptes sur les conditions d’octroi de la concession du terminal à conteneurs du Port autonome de Lomé au Groupe industriel français, Bolloré.

Cette lettre sera appuyée par une interpellation du gouvernement à l’Assemblée nationale, afin que la représentation puisse être située sur cette situation au cœur d’une enquête qui s’est ouverte en France en fin de semaine dernière.Selon RFI, dans la même année, une filiale du groupe français s’est occupée de la campagne électorale du président togolais, Faure Gnassingbé.

« Nous n’avons pas été surpris d’entendre parler de la concession du PAL. Nous avons été témoin de la débourse de moyens qu’il y a eu pendant les deux dernières élections présidentielles, celle de 2010 et de 2015. Nous savons que l’argent utilisé pour faire des centaines de milliers d’affiches, venait de quelque part. En vertu de mon nouveau statut de chef de file de l’opposition, je compte adresser une lettre aux autorités togolaises pour connaître réellement les conditions dans lesquelles ces concessions ont été attribuées. Mais également, nous comptons dans le cadre des questions au gouvernement, avoir des éclaircissements sur cette affaire », a déclaré M. Fabre.

Pour information, cette enquête concerne également la concession au même groupe français du port de Conakry en Guinée. Ebruitée ce mardi, cette enquête a conduit à la perquisition du siège de Bolloré près de Paris.

La concession du terminal à conteneurs du Port  autonome de Lomé (PAL) a été faite à Bolloré en 2010 qui dispose, selon les termes du contrat d’une durée de 35 ans.