La journée « Togo Mort » plus ou moins observée à Lomé

La journée « Togo Mort » plus ou moins observée à Lomé

SHARE
Une rue de la capitale ce lundi
Une rue de la capitale ce lundi
image_pdfimage_print

L’opération « Togo Mort » lancée par la coalition des 14 partis de l’opposition a été plus ou moins suivie ce lundi notamment à Lomé et ses environs. Certains togolais ont préféré vaquer à leurs occupations tandis que d’autres ont décidé de respecter ce mot d’ordre lancé par l’opposition pour exprimer son désaccord face à « la répression systématique de l’exercice du droit de manifester ».

Dans la matinée, la ville était restée calme et la circulation, clairsemée. Au quartier commercial de Déckon ou au grand marché de Lomé, certains magasins sont fermés alors que d’autres sont bel et bien occupés par leurs propriétaires.

Les quelques commerçants qui ont accepté s’entretenir avec nous se sont prononcés sur la situation. « Ici à Déckon, les gens ne sont pas sortis ce matin comme d’habitude, certainement que c’est à cause de ‘’Togo Mort’’. Vous-même, vous constatez avec moi qu’il y a des boutiques fermées », a déclaré Kodjo technicien et réparateur de téléphones portables à Déckon.

Pour Eustache chauffeur de Taxi rencontré au Grand Marché, « aujourd’hui est une journée pénible pour nous les chauffeurs. Il n’y a pas de clients. J’ai quitté Adidogomé croyant que je trouverai des passagers mais je suis arrivé à Assiganmé avec seulement 2 clients », nous a-t-il confié.

Quant à Emilie, revendeuse de pagnes, c’est un regret de constater ces genres de mouvements qui dit-elle, viennent mettre plus en difficulté ses activités commerciales. « Quand on dit marche, on a peur de sortir et voilà aujourd’hui ont dit Togo Mort et les gens sont pas venus assez à Assiganmé. Nous on ne fait pas de la politique, qu’ils nous permettent de faire notre travail pour supporter nos enfants à la maison », a-t-elle déclaré.

La coalition de l’opposition se dit pour sa part satisfaite de ce que les Togolais de Lomé et de l’intérieur du pays aient répondu à l’appel lancé. « C’est un bilan largement positif, nous sommes satisfaits parce que les populations togolaises se sont fortement impliquées et ont respecté le mot d’ordre de “Togo mort”, de Lomé jusque dans toutes les villes de l’intérieur. On espère  que le régime entendra ce signal fort que nous avons envoyé encore une fois », a indiqué à nos confrères de la RFI, la coordinatrice de la coalition, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

Il faut préciser que l’opération « Togo Mort », est lancée pour exiger par ailleurs la libération des personnes encore détenues dans le cadre des manifestations politiques, des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales entre autres.

Espoir AMEHOASSI