Des journées portes ouvertes pour célébrer le partenariat entre la Banque Mondiale...

Des journées portes ouvertes pour célébrer le partenariat entre la Banque Mondiale et le Togo

SHARE
Visite des stands d’exposition
Visite des stands d’exposition
image_pdfimage_print

En vue de permettre au grand public de découvrir les réalisations des projets et programmes financés par la Banque mondiale au Togo, l’Institution organise depuis mardi à son siège à Lomé, des journées portes ouvertes en collaboration avec le Ministère de la planification du développement.

L’ouverture de ces journées a été présidée par le Premier Ministre Komi Sélom Klassou en présence du Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo, Pierre Laporte, de la Représentante résidente Mme Joëlle Dehasse et de plusieurs autres autorités.

Prévue pour durer deux jours, cet événement vise à célébrer les fruits du Partenariat Togo-Banque mondiale et à donner plus de visibilité aux opérations en cours de mise en œuvre et les possibilités offertes aux populations. Des stands d’expositions sont dressés à cet effet pour des échanges entre les responsables des projets et le public.

« C’est une occasion spéciale que nous avons retenue pour célébrer le partenariat entre la République togolaise et la Banque mondiale, un partenariat de très bonne qualité qui date de plus de 50 ans, qui se renforce d’année en année, et qui est impulsé par les plus hautes autorités nationales », a déclaré Mme Joëlle Dehasse.

Pour le Ministre Kossi Assimaïdou en charge de la planification du développement, ces journées se veulent un cadre d’analyse des facteurs de succès, et des bonnes pratiques d’une part, et une opportunité d’échanges sur les zones de moindre performance ainsi que les besoins d’amélioration dans la mise en œuvre au Togo des actions financées par la Banque mondiale d’autre part.

A ce jour, le portefeuille de la Banque mondiale au Togo comprend en tout 16 opérations en cours d’exécution pour un montant total de plus de 200 milliards de F CFA dont 45 % sont des dons. Les interventions en cours portent sur plusieurs secteurs notamment l’enseignement de base, l’enseignement supérieur, la santé, l’agriculture, les télécommunications, l’énergie et les mines, le développement à la base et protection  sociale, l’emploi des jeunes, le commerce, la logistique et la gouvernance.

La mise en œuvre de ces projets se déroule de façon satisfaisante selon les deux parties, avec un taux de décaissement cumulé de 32 % à la date du 31 Mai 2018.

David