L’Accord d’Association CEDEAO-Mauritanie bientôt dans sa phase de mise en œuvre

L’Accord d’Association CEDEAO-Mauritanie bientôt dans sa phase de mise en œuvre

SHARE
Le ministre Robert Dussey entouré de Marcel Alain De Souza et Naha Mint HAMDI OULD MOUKNASS
Le ministre Robert Dussey entouré de Marcel Alain De Souza et Naha Mint HAMDI OULD MOUKNASS
image_pdfimage_print

Dans le cadre de l’Accord d’Association entre la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la République Islamique de Mauritanie, le Conseil d’Association a tenu sa première session le 27 octobre 2017 à Nouakchott dans la capitale mauritanienne. Elle a été co-présidée par le Ministre togolais des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Pr. Robert DUSSEY, également président en exercice du Conseil des Ministres de la CEDEAO et Madame Naha Mint HAMDI OULD MOUKNASS, Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme de la Mauritanie, en présence de Marcel Alain de Souza, président de la Commission de l’organisation sous régionale.

Cette rencontre dont l’ouverture a été présidée par le Ministre des Affaires Etrangères de la République Islamique de Mauritanie, Ahmed IZID BIH, fait suite à la signature de l’Accord par toutes les parties en août dernier à Lomé. Elle a permis de faire le point des besoins pour le démarrage effectif de son application et convenir des mesures et activités prioritaires ainsi que le chronogramme et les modalités de mise en œuvre.

Le Conseil a en effet souligné l’importance de l’Accord d’Association qui contribuera à accroitre les échanges commerciaux entre les Etats, et stimuler l’investissement et le développement en Mauritanie. Un accent a été mis sur la nécessité de prendre les mesures idoines en vue de démarrer la mise en œuvre.

Ainsi, au titre de la décision d’application provisoire de l’Accord, le Conseil a souligné la nécessité d’engager rapidement sa mise en œuvre en attendant la ratification. A cet égard, il a décidé de son application provisoire conformément à l’article 22. Il a été demandé à la Commission de la CEDEAO et à la Mauritanie de procéder avant la fin novembre 2017, à la notification mutuelle de l’application provisoire.

A la fin des travaux, les membres du Conseil ont convenu de tenir leur 2ème session ordinaire en mars 2018 à Lomé au Togo.

Bruno OBOE-YABA