L’association AAVOED fait la promotion du leadership féminin au Togo

L’association AAVOED fait la promotion du leadership féminin au Togo

SHARE
Des responsables de l’AAVOED à l’ouverture de la conférence
Des responsables de l’AAVOED à l’ouverture de la conférence
image_pdfimage_print

L’association Aide et Action à la Veuve, à l’Orphelin et à l’Enfant Déshérité (AAVOED) continue sa lutte en faveur de la promotion de la femme et du leadership féminin au Togo. Dans le cadre du prolongement des manifestations marquant la célébration de la journée du 08 mars dédiée à la femme, l’association a organisé ce 17 Mars samedi à Lomé, une conférence débat à l’attention des jeunes filles en fin de parcours universitaire.

« Leadership féminin et participation de la femme à la vie publique », c’est la thématique au centre de cette conférence qui a pour objectif de susciter auprès de la jeune fille togolaise, le leadership afin de combler une lacune, celle de la faible représentativité de la gent féminine dans les instances décisionnelles au Togo.

Les statistiques indiquent en effet qu’à l’Assemblée Nationale, les femmes sont au nombre de 17 sur 91 députés. Au sein du Gouvernement, elles ne sont que 6 sur 26 ministres et seulement 2 sur les 38 préfets au niveau des préfectures.

Les responsables de l’AAVOED estiment donc qu’au Togo, l’égal accès des femmes et hommes aux fonctions électives est une opportunité à saisir par les femmes pour participer à la vie politique, ce qui contribuerait sans doute à résoudre ce problème de la faible représentativité.

Les échanges et partages d’expériences avec les membres de l’Association et les communicateurs ont permis aux participants à cette conférence, de faire l’état des lieux du niveau de participation des femmes dans tous les secteurs d’activités, d’identifier les obstacles qui en sont les freins, et de suggérer des solutions pour y remédier.

La Présidente de l’AAVOED, Mme KADJAKA-ABOUGNIMA Molgah a encouragé les femmes à se départir de leur traditionnel rôle joué dans leur société, pour s’adapter à leur environnement en constante mutation. « La femme a d’énormes atouts naturels pour être leader. Son plus grand défaut c’est d’oublier ce qu’elle vaut et ce dont elle est capable. Parce qu‘elle est avant tout, mère, épouse, éducatrice, bonne conseillère, chef de famille et pour ne citer que ces qualités », a-t-elle souligné.

Pour rappel, l’association « Aide et Action à la Veuve, à l’orphelin et à l’Enfant Déshérité » prône l’éducation de la jeune fille, son maintien dans le cursus scolaire et son leadership. Elle a également pour objectif de soutenir les veuves, les orphelins et les enfants déshérités au Togo en leur apportant une assistance psychologique, morale, matérielle et financière.

David SOKLOU