Le processus de décentralisation à l’étape de la sensibilisation des populations

Le processus de décentralisation à l’étape de la sensibilisation des populations

SHARE
Les officiels au lancement de la campagne
Les officiels au lancement de la campagne
image_pdfimage_print

En prélude aux prochaines élections locales fixées au 16 décembre 2018, le Gouvernement s’engage dans une dynamique d’information et de sensibilisation des populations sur la décentralisation au Togo. Une campagne nationale vient d’être lancée dans  ce sens par le Ministère de l’administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales avec pour objectif, susciter l’adhésion et la participation de toute la population dans le processus.

Cette campagne se déroulera en deux (2) étapes : d’abord une première étape démarrée cette semaine et qui sera consacrée à la formation des formateurs issus de tous les cantons identifiés par les chefs de cantons et les préfets. Cette formation sera faite dans le Grand Lomé et dans chaque chef-lieu de région.

La deuxième étape sera consacrée à la formation à la base et sera réalisée dans chaque commune et dans chaque canton du pays. Sont concernés, les chefs traditionnels, les chefs de service déconcentrés de l’Etat, les responsables des associations, de la société civile, des ONG, des groupements de femmes, des jeunes, des agriculteurs, des comités villageois de développement (CVD), des représentants locaux de la chambre de commerce, des chambres des métiers, des médias locaux, des confessions religieuses, des responsables locaux des partis politiques entre autres.

Au cours de la campagne qui va durer deux mois, ces différents acteurs seront outillés sur tous les textes relatifs à la décentralisation adoptés par le Togo notamment le ressort territorial des communes, le nombre de conseillers par commune, le mode de scrutin pour l’élection des conseillers, les compétences propres des communes, les compétences partagées avec l’Etat, les compétences transférées par l’Etat ainsi que les ressources financières des communes.

« Cette campagne nationale de formation s’inscrit dans la dynamique du renforcement de l’appropriation politique et sociale du processus en cours, par les différentes catégories d’acteurs concernés à savoir les pouvoirs publics et locaux, les partis politiques, la chefferie traditionnelle, les communautés à la base, particulièrement les habitants des fermes, les organisations de la société civile, les médias ainsi que tous autres leaders d’opinion en lien avec les territoires », a indiqué Douti Lardja, Secrétaire Général du Ministère de l’administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales.

La campagne a reçu le soutien de l’Agence de la coopération allemande (GIZ) et la délégation de l’Union Européenne au Togo.

David