Le Togo apporte son soutien à l’initiative de réforme de l’ONU

Le Togo apporte son soutien à l’initiative de réforme de l’ONU

SHARE
Robert Dussey à la Tribune des Nations Unies
Robert Dussey à la Tribune des Nations Unies
image_pdfimage_print

« Faire de l’ONU une organisation pour tous : une force mondiale fondée sur des responsabilités partagées, au service de sociétés pacifiques, équitables et durables » : c’est autour de cette thématique que se sont déroulés cette semaine à New York aux Etats Unis, la 73ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies. Au rang des déclarations à la tribune des Nations, celle du Togo qui a exprimé son adhésion et son soutien à l’initiative de réforme de l’institution.

C’est le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Prof. Robert Dussey qui a au nom du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, prononcé la déclaration devant l’Assemblée. Selon  lui, la thématique de cette 73ème session interpelle toutes les nations sur un enjeu essentiel : décentrer l’exercice des responsabilités au niveau des Nations Unies pour mettre l’Institution en phase avec la réalité du monde.

« La réforme des Nations Unies est moins un souhait qu’une nécessité logique. Le monde a évolué, de nouveaux problèmes et nouveaux acteurs ont émergé, la planète aujourd’hui est en souffrance, l’extrémisme violent et le terrorisme menacent le monde, de nouvelles formes de responsabilité sont apparues. Notre institution, en tant que pôle d’exercice de la responsabilité collective à l’échelle mondiale, doit se mettre à jour dans son organisation et son fonctionnement, si elle veut efficacement jouer son rôle d’institution de service à la communauté humaine », a indiqué le Ministre Dussey.

Cette réforme engagée par le Secrétaire général Antonio Guterres a selon le patron de la diplomatie togolaise, le mérite de reposer sur un processus ouvert et inclusif prenant en compte les trois principaux piliers institutionnels du Système des Nations Unies, notamment la paix et la sécurité, le développement et la structure de gestion.

« La réforme en cours devrait positionner le système de développement des Nations Unies pour l’adapter aux nouvelles exigences liées à la mise en œuvre de l’agenda 2030 afin d’atteindre à terme les objectifs du développement durable et faire reculer les frontières de la pauvreté et celles des inégalités domestiques et mondiales », a-t-il ajouté, précisant que la réforme dont il s’agit aujourd’hui, vise à rendre les Nations Unies plus dynamique et capable.

Le Prof. Robert Dussey a également abordé les divers efforts du Togo dans le domaine de la paix, de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme et du développement durable. Il a expliqué que l’objectif est de faire du Togo, un pays à revenu intermédiaire, économiquement, socialement et démocratiquement stable et ouvert aux sollicitations du monde.

« Le Plan national de développement (PND), qui est en cohérence avec les ODD, la vision 2020 de la CEDEAO ainsi que l’agenda 2063 de l’Union africaine, ambitionne de transformer structurellement l’économique nationale pour une croissance durable, inclusive et résiliente », a-t-il fait savoir, tout en réaffirmant l’engagement du gouvernement à poursuivre le processus de réformes constitutionnelles et institutionnelles en vue de consolider les acquis démocratiques et de garantir les droit et libertés à tous.

Il faut souligner que cette 73ème session ordinaire a été également marquée par divers panels sur différents thèmes relatifs au maintien de la paix, à la lutte contre la tuberculose et les armes nucléaires.

David