L’OCDA/BG préconise l’approche divine pour une sortie de crise au Togo

L’OCDA/BG préconise l’approche divine pour une sortie de crise au Togo

SHARE
Dr. Nouwodé Kwassi Adjé, Président de l’OCDA/BG
Dr. Nouwodé Kwassi Adjé, Président de l’OCDA/BG
image_pdfimage_print

La crise sociopolitique qui secoue le Togo ne laisse plus indifférente personne. Tant les acteurs politiques et de la société civile réagissent, tant les Hommes de Dieu jugent judicieux d’appeler les principaux acteurs de la crise et toute la population togolaise à confier le sort de la nation entre les mains du Créateur. C’est le cas de l’Observatoire chrétien pour une démocratie apaisée et la bonne gouvernance (OCDA/BG).

Pour sa sortie médiatique le samedi 16 juin dernier à Lomé, cette association religieuse a déploré le fait que les Togolais dans leur ensemble semblent ignorer la nécessité d’impliquer le Dieu Tout-puissant dans la résolution de la crise sociopolitique que traverse le Togo depuis le 19 août 2017. D’autant plus que la Constitution d’octobre 1992 plébiscitée par le peuple place Dieu le Créateur au-dessus de toutes les institutions de la République.

Face à ce constat, l’OCDA/BG lance un appel à tous les acteurs politiques et tout le peuple à se soumettre aux principes divins sans lesquels l’on ne saurait trouver une solution durable à la crise.

Pour le président de cet observatoire, le théologien Dr. Nouwodé Kwassi Adjé : « Aucun acteur n’a intérêt à faire perdurer cette crise. La vie d’une nation implique des actions communes venant de tous les acteurs et de toutes les couches sociales quoique les opinions puissent diverger. Nous devons veiller à ce que nos critiques soient constructives et faire en sorte que notre économie ne soit détruite », a-t-il déclaré.

Aussi, l’OCDA/BG appelle-t-il les acteurs politiques au respect mutuel, les gouvernés à obéir à Dieu à travers la soumission à l’autorité qui est instituée par le Divin, et également à respecter les droits des citoyens dans la gestion saine des affaires de la cité, en mettant l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de toute autre considération.

Il exhorte les chefs religieux à outrepasser l’étape des communiqués pour jouer le rôle de conseillers auprès des protagonistes politiques en conflit car selon l’Observatoire, seul Dieu illumine les consciences et peut susciter l’apaisement adéquat.

Par ailleurs, l’OCDA/BG convie les forces de sécurités chargées de contrôler la vente illicite du carburant à utiliser des méthodes conventionnelles dans leurs intervention afin d’éviter des pertes en vies humaines.

Enfin pour la croissance et le renforcement de l’économie nationale, ces hommes de Dieu suggèrent que le Président de la République réorganise rapidement le ministère du tourisme, en rajoutant à celui-ci le transport aérien avec pour mission d’une part, de prospecter les Tours Opérateurs dans le monde du tourisme avec l’appui du syndicat des agences de voyages et du tourisme et d’autre part, d’organiser des rencontres de motivations avec les grandes compagnies aériennes étrangères en vue d’augmenter le trafic du transport aérien pour mieux rentabiliser l’aéroport de Lomé.

Espoir AMEHOASSI