L’UFC dresse le bilan des sept ans de son accord avec le...

L’UFC dresse le bilan des sept ans de son accord avec le RPT/UNIR

SHARE
Gilchrist Olympio, Président de l’Union des Forces de Changement (UFC)
Gilchrist Olympio, Président de l’Union des Forces de Changement (UFC)
image_pdfimage_print

Le 26 mai 2010, l’Union des Forces de Changement (UFC) signait un accord politique avec le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT) qui deviendra Union pour la République UNIR (pouvoir). Sept ans après cet accord de gouvernement qualifié de « la Paix des braves », le parti de Gilchrist Olympio note des points importants en termes d’acquis et des défis à relever.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’UFC se réjouit d’avoir non seulement contribuer à décrisper grâce à cet accord, l’atmosphère politique du pays, mais aussi à la relance économique et au retour du Togo sur la scène internationale.

Le parti au Palmier reconnait cependant que de nombreux défis demeurent notamment la pauvreté, le chômage endémique des jeunes sans perdre de vue l’épineuse question des réformes institutionnelles et constitutionnelles et de la décentralisation.

Le communiqué souligne que le comité de suivi de l’accord qui est d’ailleurs présidé par Gilchrist Olympio, « œuvre inlassablement avec patience et abnégation pour leur réalisation ».

Toujours convaincue que cet accord reste la voie royale pour cultiver et entretenir le vivre ensemble au Togo, l’UFC estime que c’est dans le dialogue et l’entente que les acteurs politiques peuvent œuvrer pour l’essor de ce pays.

« A l’occasion du septième anniversaire de l’accord UFC – RPT/UNIR, l’UFC lance un appel à tous les togolais de tous bords politiques, à taire leurs rancœurs et privilégier le dialogue et la concertation qui seuls, peuvent permettre d’obtenir des compromis intelligents indispensables pour conduire notre cher Togo vers la prospérité », conclut le document.

Cris DADA