Le Maroc tient à son projet d’appartenir à la CEDEAO

Le Maroc tient à son projet d’appartenir à la CEDEAO

SHARE
Nasser Bourita et Faure Gnassingbé
Nasser Bourita et Faure Gnassingbé
image_pdfimage_print

Après son retour au sein de l’Union africaine, le Maroc manifeste toujours son ambition d’appartenir également à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) même si géographiquement, le pays n’est pas situé dans cet espace sous régional. Le Royaume chérifien tente tout de même sa chance afin de consolider davantage ses relations avec les pays de la sous-région ouest africaine.

Une offensive diplomatique est déclenchée dans ce sens avec une tournée sous régionale du ministre marocain des affaires étrangères. Vendredi, Nasser Bourita a été reçu au Palais de la Présidence par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Au menu des échanges, le renforcement des liens de coopération entre Lomé et Rabat, et les questions régionales notamment le prochain sommet de la CEDEAO qui se tiendra le 4 juin à Monrovia au Liberia.

Les dirigeants des 15 Etats de la Communauté sous régionale pourront se pencher sur la question au cours des travaux de ce Sommet de Monrovia.

Il faut rappeler que le Maroc et le Togo entretiennent d’excellentes relations de coopération marquées par de nombreux accords touchant divers secteurs notamment la télécommunication, les finances, la culture, les sports, le commerce  ou encore le tourisme.

David SOKLOU