Les responsables du GRET

Naissance d’un nouveau regroupement de partis de l’opposition au Togo

Après le « G14 » et le Groupe des « Centristes », un nouveau regroupement de partis politique de l’opposition vient de voir le jour au Togo. Il s’agit du Groupe des Républicains et Ecologistes du Togo (GRET) présenté au public ce mardi 15 Mai à Lomé.

Ce nouveau regroupement est composé de quatre formations politiques à savoir le Front National (FN), le Mouvement des Républicains Centristes (MRC), le Parti pour le Renouveau et le Progrès Social (PRPS), le Parti d’Union pour le Développement Economique et Social (PUDES), le Parti Togolais pour la Jeunesse (PTJ) et le Parti Ecologiste Panafricain (PEP).

Les responsables du GRET affirment que l’objectif de leur regroupement est d’ouvrer d’une part, pour la résolution de la crise qui secoue le Togo depuis août 2017 et d’autre part, d’orienter le pays sur la voie d’un développement harmonieux avec la prise en compte des valeurs de la République.

« Ce mouvement entend contribuer au règlement de la crise en invitant tous les protagonistes à la négociation en ayant à l’esprit la sauvegarde de la République (…) ; Ils doivent avoir à l’esprit que derrière les calculs et les intérêts, il y a un peuple qui crie, qui souffre et qui gémit au quotidien sous le poids de la fatalité », indique une déclaration du GRET lue par Didier AMELA, Président du Front National.

Les membres du GRET estiment par ailleurs que le dialogue inter-togolais est dans une impasse et sans issue à cause des positions radicales des deux protagonistes notamment le pouvoir et la coalition des 14 partis de l’opposition.

« Ce dialogue est mort avant d’être né en raison de la radicalisation des positions. La seule solution demeure et reste les élections », soutiennent-ils, demandant au passage aux autres regroupements de partis politiques de l’opposition à les rejoindre pour la lutte en faveur d’une alternance apaisée au Togo.

Cris DADA