Les nouveaux défis du partenariat entre l’UE et les pays ACP

Les nouveaux défis du partenariat entre l’UE et les pays ACP

SHARE
Faure Gnassingbé et Louis Michel à Lomé
Faure Gnassingbé et Louis Michel à Lomé
image_pdfimage_print

Le Ministre d’Etat et Député européen Louis Michel a été reçu vendredi par le Président de la République Faure Gnassingbé dans le cadre des prochaines négociations des accords de partenariat entre l’Union Européenne et les pays ACP (Afrique-Caraïbe-Pacifique).

L’émissaire de la Commission de l’Union Européenne est à Lomé afin de  recueillir les avis et contributions du Chef de l’Etat togolais dans la perspective de la renégociation des Accords signés à Cotonou en 2000 et qui prendront fin en 2020. Ces futures négociations devront s’effectuer en tenant compte de l’évolution du contexte économique et diplomatique mondial.

A la suite des échanges, le député européen s’est félicité de l’intérêt du chef de l’Etat pour la coopération ACP-UE et ses ambitions pour de nouveaux accords qui doivent dorénavant  intégrer de nouveaux défis à l’image des questions relatives à l’emploi des jeunes, à l’immigration, à la lutte contre le terrorisme, au développement économique et à la gouvernance.

La lutte contre la pauvreté et autres entravent aux échanges commerciaux, l’amélioration des services sociaux de même que la promotion des droits humains et de l’intégration régionale sont quelques axes forts de ces accords qui font objet de révision tous les cinq ans.

Cris DADA