Présentation du rapport par le PM

ODD : Les avancées réalisées par le Togo présentées aux Nations Unies

Les travaux de la session 2018 du Forum Politique de Haut Niveau se sont poursuivis mardi aux Nations Unies avec au rang des activités, la présentation de l’expérience du Togo dans l’élaboration et la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

Le rapport présenté par le Premier Ministre Komi Selom Klassou est centré sur les efforts de mise en œuvre des Objectifs 6, 7,11,12, 15 et 17 choisis par les Nations Unies pour faire objet de la revue de cette année. Le document met l’accent sur les initiatives en lien avec la vision du  nouveau Plan National de Développement (2018-2022) sur lequel s’alignent les politiques sectoriels.

Selon le chef du Gouvernement, les éléments de base du changement de paradigme qui caractérisent le PND se résument en trois principaux axes.

Le 1er axe ambitionne de faire du Togo, un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ouest africaine. Une ambition qui tient compte des atouts intrinsèques du pays notamment de sa position géographique médiane en Afrique de l’Ouest, de l’existence des infrastructures de transports (port et aéroport de classe internationale) entre autres.

« Un accent est mis sur l’amélioration du climat des affaires à travers une série de réformes fortes qui accordent un intérêt et un appui renforcés au secteur privé en tant qu’acteur clé du développement », a déclaré Komi Selom Klassou.

Le 2è axe entend insuffler un véritable changement de paradigme en favorisant le développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives capables d’offrir des travaux à haute intensité de main d’œuvre et de créer de la richesse. L’agriculture togolaise joue en effet un rôle essentiel dans la sécurité alimentaire car elle contribue à 40 % au Produit intérieur brut (PIB) et offre de l’emploi à plus de 70 % de la population active, selon les statistiques.

La mise en place des pôles de développement agricole (agropole), du Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) et la création des Instituts de Formation en Agro-développement (IFAD) sont quelques initiatives évoquées dans le rapport.

Le 3ème axe est, quant à lui, défini pour mieux consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion. « Le vrai défi ici est de combattre les causes premières de la pauvreté en offrant un meilleur accès à des services sociaux et infrastructures de base aux populations vulnérables », a-t-il fait savoir.

Autre élément à souligner dans le rapport, l’engagement du Togo dans la protection de l’environnement, la promotion de la biodiversité, et l’accès universel à des services énergétiques d’ici 2030.

« La motivation majeure de notre PND est de susciter à la fois une viabilité économique, sociale et environnementale. La réponse aux défis qui s’y trouvent exige d’une part, une approche fortement multi-acteurs : publics, privés, partenaires au développement, société civile, communautés à la base et d’autre part, un financement conséquent », a précisé le Chef du Gouvernement, avant de lancer un appel à la communauté internationale pour un accompagnement soutenu dans la réussite du PND.

Il faut rappeler que le Togo fait parti des 47 Etats retenus cette année pour partager leurs expériences en ce qui concerne les avancées réalisées dans la mise en œuvre des ODD intégrés aux politiques nationales de développement.

Cris DADA