Les pays de la CEN-SAD en ordre de bataille contre le terrorisme

Les pays de la CEN-SAD en ordre de bataille contre le terrorisme

SHARE
Colonel Yark Damehame, le Ministre togolais de la sécurité présent à cette réunion
Colonel Yark Damehame, le Ministre togolais de la sécurité présent à cette réunion
image_pdfimage_print

« Ensemble contre le terrorisme, pour la sécurité et le Développement », c’est autour de cette thématique que les Ministres chargés de la Défense des pays membres de la CEN-SAD s’étaient réunis du 04 au 05 Mai dernier à Abidjan dans la capitale ivoirienne. Une  6ème réunion soldée par une déclaration dite de COCODY en faveur d’une lutte coordonnée contre le terrorisme, pour un développement solidaire et inclusif au sein de la communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD).

Trafic de drogue, prolifération des armes légères, de petit calibre et des armes lourdes sont entre autres, quelques préoccupations sécuritaires de premier plan pour les pays de l’espace Sahélo-Saharien visiblement déterminés à éradiquer le terrorisme par un renforcement continu de la coopération.

Pour les pays de la CEN-SAD, relever les défis sécuritaires revient à la nécessité de renforcer durablement les capacités des Forces de défense et de sécurité afin de les familiariser avec les meilleures pratiques dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Aussi, une bonne stratégie de lutte contre le terrorisme doit-elle selon eux, aller au-delà de l’action militaire pour prendre en compte les dimensions politiques, économiques et sociales à travers une meilleure redistribution des richesses et une réponse efficace aux besoins prioritaires des populations.

A l’issue de la réunion d’Abidjan, les Ministres chargés de la Défense ont salué les initiatives déjà entreprises dans la lutte contre le terrorisme avant de réitérer leur ferme attachement à la dynamique de coopération militaire et sécuritaire entre les Etats dans l’espace sahélo-saharien, face aux groupes terroristes dans le Sahel, le Bassin du Lac Tchad et en Somalie.  L’intensification de la coopération régionale et internationale vise en outre à déceler et tarir les sources de revenus des organisations terroristes.

Les Etats de la CEN-SAD sont également encouragés à mettre en place des dispositifs militaires et sécuritaires interétatiques, à l’image de la Force Mixte Multinationale (FMM) chargée de la lutte contre la secte islamique Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad.

Les Ministres ont aussi appelé à l’inclusion politique, économique et sociale de toutes les composantes de la société, à travers une large et bonne redistribution des fruits de la croissance, une gestion transparente des richesses nationales et une réponse efficace aux besoins prioritaires des populations. Dans ce sens, les pays sont encouragés à accroitre leurs programmes de création d’emplois et de renforcement du pôle éducation-formation pour répondre aux défis démographiques et apporter des solutions efficaces aux préoccupations des jeunes.

Le Togo a été représenté à cette réunion par le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel Yark Damehame. Il a rappelé aux participants, les efforts entrepris par le Togo qui s’est consacré à la refondation des forces de défense et de sécurité avec la subdivision du pays en deux régions militaires, la modernisation de l’outil de défense, l’organisation des exercices conjoints des forces de défense et de sécurité avec le Burkina Faso et très prochainement avec le Bénin et le renforcement de la coopération militaire et sécuritaire internationale.

Bruno OBOE